Actualités crédit immobilier

 

Une hausse considérable de la durée du prêt immobilier

Le 22/04/2019 par admin

 

La durée du prêt immobilier a enregistré une hausse très importante au cours des dernières années. Les ménages qui souhaitent financer leurs achats immobiliers via un crédit, profitent largement de ce rallongement. Il faut noter également que ce rallongement de la durée d’emprunt présente aussi des inconvénients. Les plus grands bénéficiaires de cette nouvelle politique bancaire sont les primo-accédants et les ménages modestes.

Une hausse considérable de la durée du prêt immobilier

Les prêts sur 25 ans sont de plus en plus nombreux

La plupart des prêts immobiliers octroyés au début de 2019, ont été souscrits sur des durées supérieures à 20 ans.

En effet, plus de 41% des emprunteurs ont décoché des crédits sur 25 ans. Alors qu’en 2014, ce type de prêt ne représenté que 15% de la totalité des crédits.

Les primo-accédants dont le pouvoir d’achat s’est dégradé suite à l’envolée des prix sur l’ensemble du territoire, profitent largement des crédits sur plus 20 ans, voire plus de 25 ans.

Des crédits qui s’avèrent plus chers

Vue la hausse fulgurante des prix des logements sur toute la France, et pour supporter la baisse du pouvoir d’achat des ménages, les banques prêteuses proposent des prêts immobiliers à durée allongée.

Cette solution permet aux bénéficiaires de profiter d’une plus grande somme d’argent tout en remboursant une mensualité faible plus convenable à leurs revenus. Ceci peut sembler très avantageux, cependant, l’allongement de la durée d’emprunt résulte en un prêt plus cher à rembourser. En effet, il ne faut pas oublier qu’en addition au capital de l’emprunt, il faut aussi prendre en charge le remboursement des frais de l’assurance et des intérêts du prêt, jusqu’à la fin du contrat.

En cas où l’emprunteur décide de revendre son bien avant l’achèvement du remboursement du prêt, il sera obligé de payer plus de 70% du montant d’un prêt souscrit sur 30 ans.

Les banques accordent moins de prêts sur 30 ans

Dans les prochaines années, les prix de l’immobilier sont prévus de baisser, donc pour se protéger dans le futur contre cette tendance, les établissements de financements accordent de moins en moins des prêts immobiliers sur une durée de 30 ans.

Les emprunteurs qui souhaitent profiter de cette option, doivent accepter des conditions d’octroi plus restreintes. Ces conditions strictes permettent aux banques de limiter les risques d’impayés.

En somme, les prêts immobiliers sur les durées allongés sont plus séduisants pour les emprunteurs modestes. Mais, difficile à contracter.

 

 

 

 

Back to Top