Actualités crédit immobilier

 

Un prêt immobilier sans apport pour financer l’achat de votre bien

Le 17/01/2018 par admin

 

Généralement, pour accéder à la propriété, il est indispensable de disposer d’un certain montant d’apport personnel (20% du montant du bien financé) exigé par les banques. Plus ce montant sera important, plus les banques se verront rassurer à l’idée de vous prêter de l’argent. Cela représente un vrai obstacle pour ceux avec un apport personnel faible, inexistant ou conservé pour d’autres projets. Alors, comment convaincre la banque de vous accordé  un prêt immobilier sans apport ?

Réservé aux emprunteurs avec un bon profil

Il y a encore une dizaine d’années, il fallait forcément un apport personnel pour emprunter. Mais les temps ont changé. « Désormais, les banques acceptent de financer certains emprunteurs qui ne disposent pas de fonds propres », explique Maël Bernier, directrice de la communication du courtier en prêts immobiliers Meilleurtaux.com.  En effet, un bon profil bancaire facilite l’octroi d’un prêt immobilier sans apport. Trois catégories d’emprunteurs sont considérées comme des bons profils par les banques :

  • Les jeunes qui ne dépassent pas les 40 ans, récemment entrés dans la vie active, qui n’ont pas eu le temps de mettre d’argent de côté. :

« Les jeunes fraîchement entrés dans la vie active peuvent démontrer à la banque qu’ils n’ont pas eu le temps d’épargner », explique Philippe Taboret. Directeur général-adjoint du courtier Cafpi.  « Si leur situation professionnelle présente suffisamment de sécurité, s’ils sont appelés à mieux gagner leur vie dans les prochaines années, ils n’auront aucun mal à décrocher un emprunt à 100 voire à 110 %. ».

  • Les particuliers qui disposent d’une solide épargne :

Assurance-vie, pierre-papier, portefeuille d’actions, etc. Ce qui rassure le prêteur. C’est aussi une garantie en cas de difficultés de remboursement.

  • Si cous présentez une situation professionnelle et financière stable :

C’est-à-dire, vous avez des revenus confortables et réguliers, avec des perspectives d’évolutions professionnelle et bien évidement vous devrez être liée à votre employeur par un CDI.

Bien préparez votre dossier

Bien que vous soyez considéré comme étant un bon profil par la banque, il est ainsi nécessaire de se présenter avec un dossier bien étudié. En effet, un prêt immobilier sans apport exige une étude de faisabilité et la validation d’un projet de financement. En présentant un dossier bien monté chez le banquier, vous prouvez votre sérieux et votre volonté de faire aboutir le projet.

Un emprunt immobilier sans apport nécessite en effet une étude de faisabilité et la validation d’un projet de financement. En arrivant chez un banquier avec un dossier déjà monté, vous prouvez votre sérieux, votre implication et votre volonté de faire aboutir le projet.

Quant à l’octroi d’un prêt sans apport, toutes les banques examinent soigneusement les éventuels litiges liées au compte bancaire, en particulier, les incidents de paiements et les découverts bancaires. Donc faites de vos mieux et essayez de les éviter au cours des trois mois précédant votre demande. Ainsi, vous devez prouver  l’absence d’éventuelles difficultés financières vis-à-vis d’autres banques (comme d’autres découverts bancaires ou une accumulation de crédits).

Si vous supportez déjà des remboursements d’autres crédits, pensez à les solder avant de procéder à la demande du prêt sans apport.

En règle générale, les banques retiennent la règle des 33% en matière de taux d’endettement. Autrement dit, l’emprunteur ne peut pas consacrer plus du tiers de ses revenus au remboursement de diverses créances. Donc, un taux d’endettement supérieur à 33% ne sera pas toléré par l’organisme prêteur.

De plus, les primo-accédants et les ménages modestes, peuvent se servir du prêt à taux zéro comme étant un apport personnel, pour faciliter de plus l’obtention du prêt immobilier sans apport.

 

 

 

 

Back to Top