Actualités crédit immobilier

 

Tendance haussière des taux immobiliers suite à aux nouvelles réformes.

Le 28/12/2017 par admin

 

L’année 2017 reste sans doute l’année la plus dynamique du marché immobilier. Avec des taux immobiliers historiquement bas, cette année a établit un record avec plus de 1478000 transactions, dont 880.000 transactions dans l’ancien, contre 848.000 en 2016 selon un récent communiqué du Crédit foncier,  dans le neuf, les permis de construire ont progressé de 13 % en un an et aussi une forte progression des investisseurs locatifs a été noté. Cette euphorie se poursuivra-t- elle en 2018 ?

Des taux toujours très attractifs

2017 sera sans doute un excellent millésime pour l’immobilier. Le carburant du marché, c’est le mélange taux/prix. En effet, les ménages continuent de bénéficier d’excellents taux, ce qui a stimulé les achats, et les crédits immobiliers représentaient 37 milliards d’euros en janvier 2017.

Les taux immobiliers sont passés de 1,34 % en décembre 2016 pour plafonner autour de 1,60 % (hors assurance emprunteur) au mois de septembre 2017, selon l’Observatoire du crédit logement/CSA. On constate donc une hausse de moins de 0,3 % depuis neuf mois. A l’heure actuelle, le niveau des taux est comparable à celui observé en juin 2017. Pour rappel, nous étions au-dessus de 5 % en 2010 ! On constate donc ce mois-ci une baisse généralisée des taux moyens, qui diminuent de quelques centimes, et ce partout en France : ils se négocient à 1,55% sur 15 ans, 1,80% sur 20 ans, et 1,95% sur 25 ans, soit toujours sous la barre des 2% pour la totalité des durées. Les taux minimum obtenus, pour les meilleurs dossiers et pour les durées favorites des français à savoir 15 et 20 ans, sont de 1,04% et 1,32%. Ce recul, qui concerne aussi bien les taux moyens que les meilleurs taux, annule donc la faible hausse constatée en septembre.  C’est “dans l’objectif de maintenir un niveau d’activité soutenue que plusieurs grandes banques ont baissé à nouveau leurs taux en octobre” explique Jérôme Robin, directeur général de Vous-financer.

Ces records représentent toujours des bonnes nouvelles pour les ménages qui souhaitent investir dans l’immobilier. Dont, ils peuvent faire jouer la concurrence entre les banques pour s’en sortir avec les meilleurs taux. Ces dernières ont actuellement atteint, voire même dépassé leurs objectifs 2017 de production de crédit.

Evolution haussière pour 2018

De telles augmentations des transactions et de tels bas records de taux immobiliers, ne pourront pas se poursuivre durant des années encore. Dont une tendance à une stabilisation où la hausse des taux de crédits est inévitable.

Les experts se posent désormais des questions sur la suite des évènements. En effet, comme au début des années 2000, un dynamisme du marché a été enregistré. Mais ce ‘’boom’’ a été freiné par les décisions gouvernementales françaises ou européenne, l’impact de ces décisions a été observé durant les deux années 2012-2013.

Les nouvelles annonces gouvernementales et celles de la banque centrale européenne, conduiront les emprunteurs à être plus attentistes et par la suite ça va créer un refroidissement du marché

En effet, la Banque centrale européenne a déjà confirmé la reprise économique. En effet, suite au retour de l’inflation, le taux directeur sera de nouveau relevé, et on s’attend alors à une augmentation des taux sur les prêts à longue durée qui peuvent dépasser 2% sur 20 ans dés le début de 2018. Si la croissance souhaitable se réalisera, le même mouvement s’appliquera sur les prêts à courtes durée (10 et 15 ans).

Ainsi, la décision de modifier l’accès aux aides financières pris par le gouvernement tels que :

Le recentrage du prêt à taux zéro (PTZ) qui représente un avantage pour les primo-accédants, va exclure la zone C, c’est-à-dire les secteurs géographiques en périphérie des aires urbaines et les zones rurales.

La suppression de la loi Pinel qui donnait droit à une défiscalisation partielle pour l’investissement locatif.

La suppression de l’APL Accession versée aux ménages modestes pour l’achat d’un logement social.

La création de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui ne concerne que les contribuables les plus aisés.

La suppression de la prime d’état de 1.525 euros et imposition à partir du 1er janvier 2018 des PEL ouverts.

Toutes ces modifications règlementaires associés à l’augmentation des taux immobiliers, des frais de notaire et des dépenses liées à l’achat, sont prévus de faire baisser le nombre de transaction et de stabilisé le marché.

 

 

 

 

 

A Propos

2L Courtage vous fait découvrir toutes les actualités du crédit immobilier ! Facilitez-vous l'accès au crédit immobilier et trouvez le meilleur taux pour votre projet grâce à nos conseils.

Catégories

  1. Assurance de prêt
  2. courtier immobilier
  3. Crédit immobilier
  4. emprunt immobilier
  5. Investissement immobilier
  6. Meilleur taux
  7. Prêt à taux zéro
  8. Prêt immobilier
  9. Rachat de crédit

Archives

  1. juillet 2018
  2. juin 2018
  3. mai 2018
  4. avril 2018
  5. mars 2018
  6. février 2018
  7. janvier 2018
  8. décembre 2017
  9. novembre 2017
  10. octobre 2017
  11. septembre 2017
  12. août 2017
  13. juillet 2017
  14. juin 2017
  15. mai 2017
Back to Top