Actualités crédit immobilier

 

Taux immobiliers : une tendance à la hausse se confirme

Le 07/01/2019 par admin

 

Pendant les cinq derniers mois, les taux immobiliers ont gardé un niveau bas relativement stable. Même si on a enregistré une légère hausse en mois de novembre (+0.02 point), les professionnels affirment que rien n’est à craindre et que les conditions d’octroi restent toujours favorables. Cette légère hausse doit se poursuivre pendant 2019 de façon modérée.

Taux immobiliers : une tendance à la hausse se confirme

Une hausse des taux pour les profils moins favorables

En novembre 2018, les crédits immobiliers se sont contractés à un taux immobilier moyen de 1,44% toutes durées confondues. Cependant, ce taux n’était pas appliqué à tout type de dossier de financement. En effet, les banques n’appliquent des décotes et des taux avantageux qu’aux bons profils d’emprunteurs. De l’autre côté, les dossiers les moins favorables (pas d’apport personnel, revenues faibles, …) doivent attendre à des taux plus élevés.

Les professionnels affirment ainsi que : « Les banques accordent des taux préférentiels aux meilleurs profils, notamment à ceux qui sont en mesure d’apporter une contribution en fonds propres supérieure à 20 % du montant du bien ».

Les jeunes primo-accédants choisissant une domiciliation de leurs revenues dans l’établissement prêteur, peuvent bénéficier de décotes importantes et de conditions très favorables. En effet, Ces ménages jeunes ou modestes qui réalisent leur premier projet immobilier bénéficient notamment de prêts longs.

Toutefois, puisque le taux de l’inflation (1.9%) reste toujours supérieur à celui de l’immobilier, les emprunteurs peuvent en tirer profit de la situation et souscrire un crédit immobilier qui leur fait gagner en pouvoir d’achat.

Un délai de remboursement record

Afin d’attirer les ménages à revenues modestes, les banques choisissent d’allonger les durées de crédits pour ces profils. En effet, cette solution permet aux emprunteurs à faibles revenues de baisser le montant de leur mensualité.

En 2018, la durée moyenne du remboursement d’un crédit immobilier s’est établie à 227 mois, un chiffre qui a cassé tous les records. Certaines banques prêteuses proposent même des crédits sur 30 ans et 35 ans.

Cet allongement de la durée des prêts immobiliers est essentiellement dû à la baisse du pouvoir d’achat des ménages qui est le résultat de la hausse des prix des logements et des réformes des aides publiques (recentrage du prêt à taux zéro et suppression de l’APL accession).

En effet, pour garder leur position sur le marché, les banques ont été obligées d’adapter leurs offres au profil moyen des emprunteurs.

L’allongement de la durée des prêts, associé à des taux immobiliers bas sont le seul moyen pour pouvoir soutenir la demande sur le marché.

En somme, les taux immobiliers doivent grimper légèrement pendant cette nouvelle année.

 

 

 

 

Back to Top