Actualités crédit immobilier

 

Taux de crédit immobilier faibles pour ce début d’été

Le 21/07/2018 par admin

 

A force de diminuer légèrement, chaque mois depuis l’automne dernier, les taux crédits immobiliers s’approchent petit à petit des records de 2016. Juillet s’inscrit ainsi dans la continuité des derniers mois. Pour attirer les emprunteurs, les banques sont prêtes à négocier d’importantes réductions sur le taux du prêt accordé et à alléger leurs critères de sélection. Le moment est donc idéal pour emprunter si vous avez un projet d’achat. Mais aussi pour renégocier votre crédit immobilier en cours, si ce n’est pas déjà fait.

 

Taux de crédit immobilier faibles pour ce début d’été

A combien pouvez-vous emprunter en ce mois de juillet?

Pas de grand mouvement concernant les taux de crédits immobiliers en ce début d’été. Comme le confirme la Banque de France, toujours avec un certain décalage, le taux fixe moyen subit une légère érosion depuis l’automne 2017 : de 1,66% en octobre 2017, le taux moyen est retombé à 1,57% en mai 2018, s’approchant ainsi du record de 1,50% établi fin 2016.

Les prêts se négocient en moyenne à 1,40% sur 15 ans, 1,60% sur 20 ans et 1,83% sur 25 ans en juillet, comme au mois de juin.

En pratique, les banques sont prêtes à négocier d’importantes réductions sur le taux si le dossier est sérieux. Ainsi, certaines n’hésitent pas à financer à 110 % des emprunteurs

sans apport dont le profil est stable et dans les régions où le marché n’est pas ultra-dynamique.

Les banques préfèrent aujourd’hui ne pas toucher aux barèmes mais se battent au cas par cas, selon le profil et le type de projet, mais aussi au niveau de la concurrence locale. Donc, il est très avantageux aux emprunteurs de faire jouer la concurrence entre les différents établissements de financement et d’en tirer la meilleure offre.

Qu’en est-il d’une hausse des taux ?

Les taux de crédits immobiliers bas soutiennent la demande des souscripteurs des prêts. Les banques maintiennent encore des taux faibles, puisque les taux directeurs du BCE sont encore bas. En fait, les Obligations Assimilables du Trésor (OAT), restent toujours faibles à 0,79% au 8 juin (Indice Tec 10).

Tant que les taux directeurs sont bas, les taux d’intérêts pour vos prêts immobiliers restent aussi bas. Donc, le moment est très propice à la concrétisation de vos projets d’achat.

En addition, les banques n’ayant pas rattrapé le retard accumulé sur les objectifs commerciaux au 1er trimestre 2018, elles doivent donc garder une politique de taux bas pour maintenir une demande qui a ralenti.

Une stabilité des taux est prévue pour les prochaines semaines et les professionnels ne tablent sur aucune hausse.

Le bon moment pour renégocier son crédit

Les taux de crédits immobiliers flirtent à nouveau avec leur plus bas niveau historique. Le moment idéal pour renégocier un crédit immobilier souscrit il y a même tout juste trois ans.

Ceux qui ont souscrit leurs prêt en 2015 et n’ont pas profité de la baisse historique des taux en 2016, peuvent renégocier les coûts de leurs crédits à la baisse, soit en les renégociant avec les banques prêteuses, en cas de refus, il est possible de se diriger vers un établissement concurrent pour faire racheter le crédit.

La renégociation vise soit à faire diminuer la durée du prêt, ou bien baisser le montant de la mensualité. Il faut toutefois, que le capital restant dû soit supérieur à 70 000 euros et que l’écart entre les deux taux sur la même durée soit au moins égale à 0,70%.

En somme, les taux de crédits immobiliers sont encore faibles et très favorables à l’acquisition immobilière, à une renégociation ou un rachat de crédit.

 

 

 

 

 

Back to Top