Actualités crédit immobilier

 

Sports à risques et assurance de prêt immobilier

Le 29/06/2018 par admin

 

Vous souhaitez contracter un crédit ? Cela nécessite de souscrire une assurance, surtout lorsqu’il s’agit d’un prêt immobilier. Mais attention, les banques n’aiment pas le risque et si vous pratiquez des sports considérés comme dangereux. En fait la pratique d’un sport à risque peut avoir un impact négatif sur le coût de l’assurance emprunteur d’un crédit immobilier, voire peut vous valoir un refus d’être assuré.  Il existe souvent une solution, mais les conditions varient tellement d’une assurance à l’autre et d’un sport à l’autre, qu’il vaut mieux se renseigner précisément.

Sports à risques et assurance de prêt immobilier

Les sports considérés à risque par les assurances emprunteur

L’assurance emprunteur permet de vous couvrir dans le cas où vous ne seriez plus en mesure de rembourser votre prêt immobilier. La pratique de certaines activités sportives est en effet considérée comme un « risque » dans le cadre de la souscription d’une assurance de prêt immobilier. Selon la fréquence et le niveau auquel vous exercez votre sport, l’assureur décidera ou non d’appliquer une hausse de tarif.

Si vous pratiquez le football ou le tennis en amateur, la banque n’aura aucune difficulté à vous prêter de l’argent et à assurer votre prêt immobilier. En revanche, si vous lui annoncez que vous pratiquez un sport extrême, sa réaction sera quelque peu différente.

Un sport peut être considéré à risque à partir du moment où sa pratique comporte une probabilité importante d’avoir un accident. Chaque établissement a sa propre liste de sports jugés extrêmes, mais on y retrouve fréquemment : deltaplane, parapente, parachutisme, ULM, escalade, alpinisme, voltige aérienne, sports auto-moto, équitation, sports de neige, sports de combat, etc.

Si vous pratiquez un ou plusieurs de ces sports de façon très occasionnelle (baptême de l’air ou initiation à la plongée par exemple), cela n’aura pas d’effet sur le coût de votre assurance prêt immobilier.

Les solutions à la pratique de sports à risque

Pour éviter de payer une surprime trop importante ou de vous voir refuser votre assurance emprunteur, vous avez plusieurs options :

  • Procéder à un rachat d’exclusion : selon le sport que vous pratiquez, votre assurance peut vous laisser l’option d’un rachat d’exclusion sur l’activité sportive en question, pour être pleinement couvert par votre contrat déjà en place.
  • Contracter une garantie des accidents de la vie : la banque refuse de vous accorder l’assurance de votre prêt immobilier ? Optez pour une garantie des accidents de la vie ! Souvent rattachée à l’assurance habitation, elle vous couvrira en cas d’invalidité et de décès.
  • Passer par une compagnie d’assurance proposant des offres spécifiques : certains assureurs proposent des clauses étudiées spécialement pour les adeptes de sports risqués.

Sinon, vous pouvez bénéficier de la délégation d’assurance et assurer votre crédit chez un établissement externe de celui qui vous a accordé le prêt. Cet établissement vous offrira un contrat plus adapté à votre situation.

Passer par un courtier en assurance de prêt, vous fait économiser du temps et de l’argent. En effet, votre courtier cherchera pour vous la meilleure offre car cet expert connaît déjà les particularités du marché, et saura solliciter directement les meilleurs acteurs.

 

 

 

 

 

Back to Top