Actualités crédit immobilier

 

Souscrire un crédit immobilier à deux est plus avantageux

Le 09/05/2018 par admin

 

Si vous pensez souscrire un crédit immobilier afin d’acquérir un logement, il vaut mieux que le crédit soit souscrit à deux. En fait, les couples sont plus privilégiés par  les banques et bénéficient des taux et des conditions plus avantageuses, avec des critères d’éligibilité parfois moins exigeants. Les banques craignent généralement que le demandeur du prêt ne puisse pas rembourser son emprunt. Ainsi, lorsque deux personnes viennent demander un prêt, l’inquiétude de la banque est réduite de moitié, puisque les emprunteurs en couple disposent de revenus plus importants, et présentent un risque plus faible de défaut de paiement. Il est devenu une tendance d’emprunter avec sa moitié, et presque 70% des souscripteurs des crédits sont des couples.

Souscrire un crédit immobilier à deux est plus avantageux

Des revenus proportionnellement moins élevés

Être un couple est un facteur qui favorise la confiance des organismes financiers et l’obtention d’un crédit immobilier. En effet, selon une étude réalisée par un courtier en immobilier,  près de 70% des emprunteurs sont en couple même si seule la moitié d’entre eux sont mariés. Pour les banques, ces profils sont donc plus intéressants et bénéficient ainsi de conditions d’emprunts plus avantageuses.

Lorsqu’on emprunte à deux, cela signifie plus d’apport, les revenus sont plus élevés, et donnent lieu à une double domiciliation des salaires avec l’ouverture de deux comptes bancaires – voire 3, s’il y a un compte joint. Deux emprunteurs, signifie deux salaires, mais aussi un risque plus faible de défaut de paiement.

En plus, la capacité d’emprunt d’un couple est bien évidemment plus élevée que celle d’un célibataire. 64% des emprunteurs gagnent moins de 2 000 euros nets par mois. En revanche, 80% des couples ont des revenus nets mensuels supérieurs à 2 000 euros.

La condition des revenus accordée aux couples est plus avantageuse que celle accordée à une seule personne. En effet, un établissement financier exige en moyenne 20 000 euros de revenu net fiscal annuel minimum pour un célibataire. En revanche, un couple pourra emprunter à partir de 35 000 euros de revenu net annuel.

En ce qui concerne les taux immobiliers, ce sont donc les couples qui obtiennent les taux les plus attractifs sur le marché. Pour obtenir un meilleur taux, un célibataire devra dépasser 35 000 euros de revenus. Un couple pourra se contenter de 50 000 euros à deux.

Moindre exigences pour le reste à vivre

La même règle s’applique au <<reste à vivre>>, en fait, c’est le montant qui reste aux emprunteurs après qu’ils ont payé les charges du crédit immobilier, pour financer les dépenses courantes. Ce reste à vivre exigé par les banques sera proportionnellement plus faible pour un couple.

A titre d’exemple : une banque exige 750 euros pour une personne seule contre 1200 euros pour un couple. Si l’un des emprunteurs dispose d’un CDI et l’autre d’un CDD, la banque calcule la capacité d’endettement à partir du seul CDI.

Pour le reste à vivre, « la banque se base sur les revenus du CDD et du CDI, ce qui facilite l’obtention du financement ». explique un professionnel du secteur.

En somme, on peut conclure qu’emprunter à deux, c’est montrer à la banque que l’on pourra se cotiser pour rembourser l’emprunt s’il le faut. D’autre part, un prêt à deux signifie deux revenus pour rembourser. Pour emprunter en couple, avoir un apport personnel n’est plus un facteur d’une grande importance. En plus, le paiement des frais de notaire avec ses propres fonds est largement suffisant. En définitive, on peut affirmer que le fait d’emprunter à deux est l’idéal pour un crédit immobilier, car la banque accorde des taux plus faibles, une plus grande confiance, et ne demande plus d’apport personnel.

 

 

 

 

 

Back to Top