Actualités crédit immobilier

 

Souscrire un prêt immobilier à deux est plus avantageux

Le 20/01/2018 par admin

 

Rien de plus facile que d’emprunter en couple. Souscrire un prêt immobilier à deux vous permet de bénéficier d’un taux très avantageux. En plus, les frais de dossier et de garanties seront divisés par deux. En contrepartie, ce n’est pas la responsabilité d’une mais de deux personnes qui est engagée. Un seul emprunt souscrit pour des mensualités remboursées par les deux. Emprunter à deux signifie que vous êtes solidaire de toutes vos dettes. C’est-à-dire qu’en cas d’incapacité de remboursement pour l’un des emprunteurs, l’autre s’engage à régler les mensualités à sa place. En voilà une grande responsabilité ! C’est pourquoi il faut se renseigner correctement sur les modalités d’un tel emprunt.

La clause de solidarité

Deux conjoints, coacquéreurs, peuvent devenir Co-emprunteurs s’ils souscrivent ensemble un prêt  immobilier pour financer l’achat de leur bien. Avant de signer, il faut bien mesurer les risques d’un emprunt à deux. « Étant Co-titulaires du prêt, vous serez totalement solidaire de votre Co-emprunteur et devrez régler les mensualités à sa place s’il devient défaillant », prévient Patrice Haubois, du Crédit foncier.
Le contrat de prêt souscrit à deux prévoit généralement « une clause de solidarité ». Celle-ci vous rend solidairement et financièrement responsables du remboursement du crédit, signifiant que si l’un des Co-emprunteurs ne peut plus faire face aux mensualités, le second devra assumer entièrement la responsabilité du remboursement du prêt.

Dans le contrat d’assurance de prêt (3), les Co-emprunteurs peuvent définir, pour chacun, le pourcentage de leur assurance décès invalidité. Pour une couverture optimale, les établissements financiers recommandent une couverture à 100 % sur chacun des Co-emprunteurs. Cette option est plus onéreuse mais plus sécurisante. En effet, en cas de décès, ni le conjoint ni les héritiers n’auront à rembourser l’emprunt immobilier.

Séparation : que devient du prêt souscrit à deux ?

Attention, il vaut mieux réfléchir à deux fois lors d’une demande d’un prêt immobilier à deux car il est impossible pour l’un des Co-emprunteurs d’annuler le crédit une fois conclu, sauf si la banque accepte la demande d’annulation en considérant que l’autre Co-emprunteur est suffisamment solvable pour honorer tous les engagements.

« Plus généralement, l’éventualité de la séparation du couple doit être envisagée avant même de conclure un prêt, car elle pourrait avoir des conséquences importantes », conseille Patrice Haubois.

En cas de séparation,  le bien financé à crédit doit généralement être revendu, et le montant de la vente doit être suffisant pour rembourser le capital restant dû, et l’excédent est partagé entre les conjoints séparés de biens.

Si les ex-conjoints décident de revendre le logement avant le terme de l’emprunt, ils pourront rembourser leur prêt immobilier dès que la vente sera signée et devront prévoir une indemnité de remboursement anticipé.

Cependant, tant que la vente n’est pas effective, ils restent tous deux redevables du montant restant dû sur leur emprunt. Il est toutefois possible qu’un des Co-emprunteurs rachète la part de l’autre, sous condition que ses revenus le permettent. Il peut alors demander à la banque de lever la clause de solidarité de remboursement afin de libérer le second emprunteur de toute obligation de remboursement du prêt immobilier.

Finalement, pour les partenaires de pacs, concubins ou époux mariés en séparation de biens, et si la banque accepte, le plus simple serait de souscrire deux prêts immobiliers distincts.

 

 

 

 

Back to Top