Actualités crédit immobilier

 

Réaliser un investissement immobilier depuis l’étranger

Le 30/05/2018 par admin

 

L’investissement immobilier a le vent en poupe ces dernières années et séduit de nombreux expatriés. C’est une priorité pour les français de l’étranger. En plus, si l’immobilier reste un placement rassurant, la conjoncture pour 2018 est favorable et les nouvelles technologies facilitent les démarches à distance. En tant que français non résident, vous investissez généralement pour préparer votre retraite, développer un patrimoine ou encore pour disposer d’un pied-à-terre. Les études des enfants arrivent ensuite comme un argument : disposer d’un bien qui pourra servir aux enfants pour leurs études est rassurant. Or, on entend toujours parler d’un investissement locatif non réussi depuis l’étranger, ce n’est pas vrai, voici comment réussir son investissement.

Réaliser un investissement immobilier depuis l’étranger

Acheter le bien à distance

La pierre reste un des secteurs les plus plébiscités par les particuliers. Pour 60% d’entre eux, il reste le meilleur investissement. En effet, en achetant un logement pour le mettre en location, on devient propriétaire d’un actif tangible qui dispose d’une valeur d’usage et conserve une valeur propre quelle que soit les évolutions du marché. Que l’on soit résident ou expatrié, investir dans l’immobilier c’est aussi la possibilité de créer un revenu complémentaire.

Or, faire une acquisition d’un bien immobilier à distance peut paraître un peu douteux. En addition, les formalités administratives et juridiques sont vraiment décourageantes. Pour cette raison si vous souhaitez faire un investissement immobilier à distance, vous devrez penser à faire recours aux services d’un professionnel qui vous accompagnera pendant toute la procédure.

Il n’est plus nécessaire de revenir en France pour faire la conclusion de la vente. En fait, grâce aux nouvelles technologies, l’investissement peut aujourd’hui être réalisé sans rentrer. Certaines sociétés offrent même un accompagnement complet. Il est possible de faire son choix sans se déplacer grâce aux outils fournis par ces sociétés : emplacement, proximité des transports, temps de trajet, immersion dans le quartier, simulateur d’investissement… il est également possible de demander à une personne de son entourage d’accompagner le conseiller lors des visites.

Afin de conclure l’acte de la vente, de nombreux promoteurs ont mis en place la signature électronique. Néanmoins, le plus courant et de donner une procuration à un notaire ou à une personne de son entourage pour la signature définitive.

Emprunter depuis l’étranger

Il est tout à fait possible de souscrire un crédit immobilier en tant qu’expatrié pour financer son investissement immobilier. Le statut de non-résident nécessite certes de fournir des documents supplémentaires et de répondre à des conditions spécifiques, mais la distance ne gêne pas le bon déroulement de ces démarches.

Parmi les conditions à remplir, un apport personnel conséquent (25 à 30% du prix d’achat), votre pays d’expatriation, votre capacité d’emprunt, votre statut et stabilité professionnelle.

Les taux du crédit immobilier appliqués pour les résidents à l’étranger sont également plus élevés que ceux octroyés par les résidents en France. L’augmentation varie généralement entre 0.20% à 0.50 %.

Défiscaliser son investissement immobilier

Il est vrai que la fiscalité immobilière est un peu complexe, mais si vous faites les bons choix vous pouvez en tirer des avantages incontournables.

L’achat d’un logement neuf permet d’éviter les travaux pour un certain temps et de bénéficier des dernières normes de construction. De même certains biens ouvrent droit à une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 6.000 euros par an sous conditions (loi Pinel).

Vous pouvez aussi vous garantir une rentabilité immobilière qui se situe entre 3% et 6%, si vous faites votre investissement immobilier à un taux bas, dans une grande ville où la demande est élevée, comme Paris, Lyon ou Bordeaux.

Choisissez le statut LMNP si vous souhaitez mettre votre bien en location meublée, et profiter d’une réduction d’impôts sur les loyers. Cependant, en optant pour le régime micro-BIC, vous pouvez bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % des revenus imposables.

Il est possible de déléguer la totalité de la gestion de son investissement immobilier à une agence, qui se chargera de toutes les démarches (recherche de locataire, réalisation de l’état des lieux, encaissement et reversement des loyers…). Ainsi le propriétaire perçoit chaque mois les loyers nets sans se soucier des détails.

 

 

 

 

Back to Top