Actualités crédit immobilier

 

Les Primo-accédants profitent d’un prêt à taux zéro

Le 09/12/2017 par admin

 

Puisque l’idée de posséder son propre bien immobilier et de ne plus payer le loyer, est devenue dominante chez de nombreux français. En plus le prêt à taux zéro a permis aux jeunes d’investir dans l’immobilier. Les experts du domaine affirment que prés de 56%  des bénéficiant des prêts immobiliers sont les primo-accédants. Ce sont les profils privilégiés par les banques. Qui sont-ils ? De quels avantages ils en profitent ?

Les favoris des banques…

Il est important de bien préparer son dossier de demande de crédit lorsqu’on est primo accédant.

Être primo-accédant, c’est accéder pour la première fois à la propriété, quel que soit votre profil, notamment votre âge. Les primo-accédants bénéficient des taux record. Ce sont des clients gâtés par les banques au but d’être fidéliser. Même en cas où les taux d’intérêt augmenteront dans le futur ils garderont leur établissement financier avec lequel ils ont commencé leur première transaction.

Une étude réalisée dans 12 grandes villes Françaises lors du troisième trimestre 2017, a démontré que les taux les plus bas ont été obtenus par les primo-accédants aux revenus globalement élevés, les profils souvent favoris des banques.

C’est le cas d’un couple sans enfants venu de Nantes, qui a pu accéder à un taux à 1,24% sur 20 ans, grâce à leurs revenus confortables (6 700 euros/mois) et un apport de 20 000 euros. Il en est de même pour un profil similaire à Marseille, avec des revenus moindres mais un apport de 60 000 euros, qui a permis un emprunt sur 20 ans à un taux de 1,29%.

Dans des villes telles que Grenoble, Strasbourg, Lyon ou Toulouse, les primo-accédants aux revenus assez importants ont, eux aussi, pu obtenir des taux attractifs allant de 1,4 à 1,7%.

Mais ce n’est pas toujours le cas car les primo-accédants sont le plus souvent des jeunes qui n’ont pas eu encore le temps pour faire des économies. Donc les banques prennent en compte le fait que les jeunes commencent à travailler plus tard et qu’ils n’ont pas eu le temps de mettre de l’argent de côté.

C’est pour cela qu’il est aujourd’hui encore possible de bénéficier d’un prêt à taux zéro ou le PTZ sous condition de ressources.

Pensez au Prêt à taux zéro…

Le prêt à taux zéro est une avance remboursable sans intérêt, destinée aux personnes physiques qui achètent leur résidence principale.

Être un primo-accédant est un caractère obligatoire pour se bénéficier d’un prêt à taux zéro. Plus précisément il ne faut pas avoir été un propriétaire aux cours des deux dernières années précédant l’achat.

Le montant et les modalités de remboursement du PTZ dépendent de la situation  géographique du logement souhaitable. Ainsi  le prêt ne peut pas financer tout le montant de l’achat qui doit donc être couvert par d’autres prêts et éventuellement un apport personnel. Le bien immobilier à acquérir peut être neuf ou ancien sous travaux. En effet La durée  de remboursement ne change pas en fonction du type de bien, que ce soit pour un logement neuf ou ancien. Il est possible de bénéficier d’un différé de remboursement dans certains cas, notamment pour les acheteurs aux revenus les plus bas. Comme un prêt, la durée du remboursement peut s’étaler de 10 ans pour les ménages les plus aisés et jusqu’à 15 ans pour les familles aux revenus modestes.

La durée du remboursement du prêt à taux zéro varie en fonction de :

  • Position géographique du bien
  • Nombre d’occupant du logement
  • Niveau de ressources

En somme, le prêt à taux zéro ouvre les portes pour les jeunes français à investir dans leur propre logement avec des conditions très favorables. Avec actuellement un léger ralentissement de la demande, les banques devraient alors maintenir ces conditions au financement pour le début de l’année 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top