Actualités crédit immobilier

 

Un prêt immobilier mis à la disposition des seniors

Le 05/04/2018 par admin

 

La baisse actuelle des taux immobiliers n’est pas exclusive aux profits des jeunes qui veulent souscrire un prêt immobilier. En fait, elle profite aussi aux plus de 55 ans. Généralement lorsqu’on fait les 60 ans même si la vie reste encore devant soi, la plupart des seniors se sentent freinés et  convaincus qu’obtenir un crédit immobilier est très difficile à partir d’un certain âge. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Vue l’allongement de l’espérance de vie ces dernières années, les banques et les courtiers proposent des prêts adaptées aux profils et besoins des seniors.

Un prêt immobilier mis à la disposition des seniors

Un prêt immobilier adapté à la situation des seniors

Le nombre des seniors désireux de souscrire un prêt immobilier est de plus en plus important. Ce changement de comportement des seniors, fait que leur part en tant qu’emprunteur est passée de 8% à 16 % entre 2009 et 2011. La progression est constante depuis deux ans.

Il est vrai que la retraite est assure un revenu mensuel régulier, mais ce montant est toutefois inférieur à celui qui a été perçu pendant la vie active. Donc le senior qui se rapproche de la retraite et qui souhaite souscrire un crédit immobilier va être donc confronté à plusieurs questions. Doit-il emprunter en se basant sur ses revenus actuels, au risque d’avoir de lourdes mensualités après le départ en retraite ? Ou doit-il se baser sur sa future pension, mais limiter ainsi le montant du prêt possible ou rallongeant sa durée ?

Pour faire face à cette situation, les banques et les courtiers immobiliers ont réuni leurs efforts pour en sortir avec un prêt bien adapté à la situation des seniors avant et après la retraite, le prêt palier. Ce prêt consiste à adapter le montant des mensualités à remboursés selon les ressources de l’emprunteur tout en gardant le même taux d’emprunt. C’est-à-dire que les mensualités avant la retraite sont également plus conséquentes que celles d’après.

Quelles solutions pour l’assurance ?

L’assurance emprunteur est toujours exigée par les banques. Or, lorsque l’emprunteur s’avance en âge, il devient un profil « à risques », du fait des problèmes de santé pouvant survenir à tout moment.

Or, l’année 2018 est le bon moment pour faire jouer la concurrence entre les différents établissements d’assurance afin d’obtenir le contrat le moins onéreux avec la meilleure couverture. En tant que senior, il faut bien examiner les garanties offertes dans le contrat d’assurance du groupe de la banque ou d’un organisme individuel.

En fait, les banques proposent pour les seniors des assurances emprunteurs, avec des contrats de groupe, mais avec des taux d’intérêt plus élevés. De plus, il est fréquent que l’adhésion à ces contrats de groupe ne soit plus possible après 65 ans, et que la couverture ne s’étende pas au-delà de 70 ans. Dans ce cas, les seniors peuvent recourir à une résiliation d’assurance pour laquelle l’adhésion peut s’obtenir jusqu’à 80 ou 85 ans. Quant à la couverture, elle peut se prolonger jusqu’à 85 ou même 90 ans.

En addition, les seniors qui présentent des problèmes graves de santé sont parfois exclus des contrats d’assurance lorsqu’ils souhaitent souscrire un prêt immobilier. Or en 2007, les pouvoirs publics ont négocié avec les établissements financiers la convention AERAS pour assurer l’accès au crédit des personnes présentant un risque de santé (quel que soit l’âge). Cette convention autorise l’assureur à demander une surprime pour compenser le risque représenté par des personnes, dont la santé ne satisfait pas ses critères habituels. Cette convention a ainsi étendu l’accès des seniors à l’assurance emprunteur.

Les conditions d’octroi d’un prêt immobilier est facilité de plus pour les seniors.

 

 

 

 

 

Back to Top