Actualités crédit immobilier

 

Prêt immobilier : dynamique du marché soutenu malgré la hausse

Le 03/07/2017 par 2LCourtage

 

Bien que le taux ait bien augmenté d’un point de base, le marché du prêt immobilier garde une bonne dynamique. De leur côté, les emprunteurs ne reculent pas face à cette hausse et continuent à chercher de meilleurs financements en passant par un courtier en crédit immobilier. Les banques continuent aussi leurs efforts de facilitation des conditions d’emprunt.

Prêt immobilier : un marché dynamique malgré une hausse des taux immobiliers.

© Crédit photo : Pixabay

Les professionnels restent optimistes

Selon les derniers relevés de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux immobilier a nettement augmenté d’un point de base. Mais les professionnels de l’immobilier gardent leur optimisme. En effet, les emprunteurs continuent de se lancer dans leur projet de devenir propriétaire.

En se penchant sur les statistiques, on peut voir que le taux fixe moyen a connu une nette progression depuis mai 2017. Evalué à 1,55 % en 2016, ce taux est actuellement à 1,56 %. Pour un emprunt de 20 et 25 ans, on constate pourtant une baisse, 1,60 % et 1,90 % contre 1,62 % et 2,00 % en avril.

Mais pour l’Observatoire Crédit Logement, le taux est nettement abordable pour l’acquisition dans l’ancien que dans le neuf. Il y a un mois, le taux était à 1,56 % dans l’ancien et 1,63 % dans le neuf. Aujourd’hui, le taux est passé respectivement à 1,57 % et 1,63 %.

Un marché immobilier toujours dynamique

Face à ce contexte, le marché de l’immobilier garde son dynamisme. Comme les emprunteurs demandent davantage de crédit pour financer leur projet, les prix de l’immobilier grimpent encore plus. Si on se base sur certains indicateurs, la tendance pourrait rester dans ce sens, notamment pour les villes très prisées comme Paris.

Selon les experts de l’Observatoire Crédit Logement, la hausse des taux est sans conséquence sur la solvabilité des emprunteurs. Pour ce qui est de la hausse des prix de l’immobilier, elle est surtout fonction de la demande qui faiblit.

La durée de remboursement est restée stable

Malgré une diminution de la durée remboursement relevée au mois de mars, elle est aujourd’hui relativement stable, à 213 mois. Mais elle a été plus stable au mois de mai qu’en avril 2017. Selon l’Observatoire Crédit Logement, la dégression au mois de mars est habituelle comme à chaque fin de l’hiver. Mais les modalités de crédit actuel facilitent l’accession sur de longues durées.

A titre d’information, 27,6 % des prêts immobiliers sont établis pour une durée de remboursement de 15 à 20 ans, 31 % s’étalent sur 20 à 35 ans, et 25,8 % entre 25 et 30 ans. Pour ce qui est du coût moyen, il a été estimé à 4,08 années de revenu en mai 2017, ce qui équivaut à son niveau maximum.

Des indicateurs encourageants

Outre des blocages éphémères, le volume des crédits immobiliers signés encourage les professionnels du secteur. Pour ce qui est de la production, la variation annuelle évolue positivement, même si le potentiel n’est pas atteint. Elle est évaluée à +9,4 % sur le mois et 3,4 % sur l’année.

Mais entre le mois de mars et le mois de mai, la production des diverses catégories de crédit n’a pas connu ce même rythme. La mise en place des systèmes de cautionnement et versement sur des fonds mutuels rassure pourtant les emprunteurs. Aujourd’hui, selon l’Observatoire Crédit Logement, 30 % des prêts immobiliers sont garantis par ce système.

 

 

 

 

Back to Top