Actualités crédit immobilier

 

Pourquoi renégocier son crédit immobilier ?

Le 23/03/2018 par admin

 

Les taux de crédit immobilier n’ont cessé de baisser, doucement mais sûrement, depuis le début de l’année 2016. Et ils se maintiennent néanmoins à des niveaux planchers rarement vus jusque là. Ce qui a encouragé les ménages à souscrire leurs crédits immobiliers, mais pas seulement, en fait le nombre des renégociations des emprunts a aussi augmenté. En fait, avec les taux actuellement très bas, de nombreux Français en profitent pour renégocier un meilleur taux pour leur prêt immobilier souscrit il y a quelques années. Cela leur permet de réaliser d’importantes économies d’argent et cela en très peu de temps et d’effort.

Pourquoi renégocier son crédit immobilier ?

A qui profite la renégociation de crédit ?

La renégociation d’un crédit immobilier consiste à s’adresser à l’organisme prêteur afin de bénéficier de la baisse des taux pour négocier son taux à la baisse. La renégociation est pratiquée sur les crédits immobiliers souscris à taux fixe.

L’opération vise à réduire soit les mensualités de remboursement, soit la durée totale du crédit et dans certains cas vous pouvez même, à la fois réduire les mensualités de votre emprunt immobilier et diminuer la durée du crédit.

La renégociation est plus avantageuse aux bons profils d’emprunteurs. En effet, ces derniers peuvent renégocier leurs crédits immobiliers sans difficulté, puisqu’ils sont les clients les plus favorables des banques qui ne peuvent pas risquer de les perdre à d’autres établissements concurrents.

En fait avec un bon profil, et avec des taux divisés par deux depuis quelques années, vous avez tout intérêt à réduire le coût de votre crédit. Si vous avez emprunté à 3,3 % (taux moyen effectif en 2014) une somme de 200 000 euros, votre crédit vous coûtera, au final, près de 88 000 euros (assurances comprises) ; aujourd’hui, avec un dossier excellent vous permettant de bénéficier d’un taux à 1,35 %, le même prêt ne vous coûterait plus que 43 000 euros (assurances comprises) ! Soit une économie de 45 000 euros.

Il n’est toutefois pas obligatoire de changer de banque pour faire baisser son taux d’emprunt. En effet, la négociation des conditions de crédit avec votre banque, est plus avantageuse que de changer à un autre établissement, afin d’éviter les frais de transfert de garanties, les indemnités du remboursement anticipé et les nouvelles formalités.

Quand la renégociation est-elle plus avantageuse ?

Si vous pensez tirer profit de la baisse actuelle des taux et renégocier votre crédit immobilier, vérifiez tout d’abord que l’écart des points entre l’ancien et le nouveau taux est important, c’est-à-dire que les économies que vous allez réaliser sont importantes. En plus, Les frais de l’opération de renégociation peut être couvert seulement par un point de différence entre l’ancien et le nouveau taux.

Votre crédit immobilier ne doit pas avoir dépassé la première moitié de sa durée de vie. Au-delà de cette échéance, l’opération risque fort de ne plus être avantageuse, puisque la plus grande partie des intérêts ayant déjà été remboursée. En effet, pendant les premières années du remboursement du prêt, les mensualités se composent essentiellement d’intérêt, tandis que, vers la fin du remboursement, l’emprunteur n’a à payer que le capital restant dû.

Il faut aussi étudier les conditions du financement sur marché avant de négocier.  La stratégie la plus simple est d’obtenir des propositions de rachat de la part d’autres organismes de crédit. Vous connaîtrez ainsi ce que les autres banques sont prêtes à vous proposer en matière de taux d’intérêt, d’assurances, etc. ou bien, vous pouvez obtenir des propositions gratuites et sans engagements, à travers les simulateurs de crédit en ligne.

Si la banque refuse votre renégociation, vous pouvez faire recours aux services d’un courtier immobilier qui peut mieux renégocier votre crédit.

Il est aussi possible d’économiser quelques milliers d’euros sur votre crédit à travers la résiliation annuelle d’assurance.

 

 

 

 

Back to Top