Actualités crédit immobilier

 

Pour les profils à risque, le crédit immobilier est plus onéreux

Le 08/12/2018 par admin

 

Le marché de crédit immobilier est actuellement très dynamique avec des taux immobilier au plancher et des conditions d’octroi très favorables. Les banques se livrent une forte concurrence pour attirer plus de nouveaux dossiers. Cependant, avec le retour de l’inflation, certains établissements de financement ont choisi d’augmenter leurs barèmes exclusivement pour les profils d’emprunteurs considérés « à risque ». Cette augmentation n’a par contre aucun effet sur l’évolution du taux immobilier moyen qui garde toujours un niveau très bas.

Pour les profils à risque, le crédit immobilier est plus onéreux

De faibles hausses, pas pour tout le monde

Les taux de crédit immobilier ont été bas et stables depuis plusieurs mois. Certains établissements bancaires qui ont crainte du retour de l’inflation, ont légèrement augmenté leurs barèmes pour certains profils d’emprunteurs. En effet, les profils considérés « à risque » sont les plus concernés par cette hausse des taux. Alors que, les meilleurs profils bénéficient toujours d’importantes décotes et les moyennes restent stables.

Les professionnels notent une faible remontée des taux qui est presque inaperçue, puisque les hausses s’échelonnent entre 0,05 et 0,20%. Un professionnel du secteur affirme que, « Il ne s’agit pas d’un mouvement de fond mais bien d’un réajustement de la marge des banques en cette fin d’année, leurs objectifs ayant été atteints ». Cependant, ce réajustement ciblé du niveau des taux a été accompagné par un durcissement des conditions d’octroi.

Puisque les banques ont déjà atteint leurs objectifs commerciaux, elles cherchent maintenant à augmenter leurs marges de bénéficies. Donc, une augmentation des taux dans les prochains mois est très probable

Les profils « à risque » sont les plus touchés

Le financement de crédit immobilier pour les meilleurs profils (c’est-à-dire à ceux pour lesquels les établissements bancaires sont encore prêts à faire des efforts) reste très avantageux. En effet, ils bénéficient de décotes très importantes et de conditions d’octroi assouplies.

Le taux moyen se situe entre 1,40% sur 15 ans et 1,60% sur 20 ans. Les profils privilégiés (un apport personnel important et des revenus conséquents) obtiennent encore des décotes s’endettent à 1% sur 15 ans et 1,40% jusqu’à 25 ans. Un expert note que, « certains se voient écartés par manque d’apport tandis que d’autres obtiennent  des taux record grâce à un bon niveau d’épargne et de revenus ».

De l’autre côté, les profils qui ne présente pas d’apport ou de revenus importants, obtiennent des taux et des conditions moins avantageux. Les banques se montrent plus strictes avec ces profils d’emprunteurs. Ces derniers auront le taux d’un crédit sur 20 ans majoré de 0.5 point. Ceci peut paraitre négligeable mais pas pour l’emprunteur.

Les spécialistes prévoient que cette hausse doit se maintenir jusqu’à la fin de cette année. Mais une stabilisation à nouveau des taux de crédit immobilier doit avoir lieu en 2019

Pour bien connaitre le coût de son crédit, l’emprunteur doit faire recours à une simulation de prêt qui lui permettra de mieux évaluer  sa situation et sa capacité d’emprunt.

 

 

 

 

Back to Top