Actualités crédit immobilier

 

Nord-Pas-de-Calais : un marché soutenu par des taux immobiliers bas

Le 11/01/2019 par admin

 

Le marché immobilier en France a été soutenu par des taux immobiliers bas et des conditions de financements avantageuses depuis les 3 dernières années. Le marché à Nord-Pas-de-Calais n’échappe pas à cette tendance. Cependant, son évolution est jugée nuancée, puisque son activité est soutenue par la métropole Lilloise, tandis que les autres communes présentent des baisses de prix très importantes et un rallongement de délai de vente.

Nord-Pas-de-Calais : un marché soutenu par des taux immobiliers bas

Des villes qui souffrent

Le marché immobilier semble presque bloqué dans certaines villes même avec des taux immobiliers très avantageux. En effet, à Roubaix et Dunkerque, les prix ont baissé de presque 15 % en cinq ans et de de 22 % à Calais.

Ces villes ne sont pas considérées comme étant les plus attrayantes et les experts prévoient que : « On peut légitimement penser qu’en cas de remontée des taux d’intérêt, la situation sera encore plus compliquée dans ces villes déjà fragilisées ».

En addition, le délai de vente médian (DVM) est élevé dans ces villes. Calculé en nombre de jours, le délai de vente médian (DVM) correspond à la durée écoulée entre la mise en vente d’un bien et la signature d’un compromis de vente. Ce délai permet aux professionnels d’évaluer l’état du marché dans chaque ville.

Dans le Nord – Pas-de-Calais, le délai de vente médian est supérieur à 90 jours dans plusieurs grandes villes. Il dépasse même les 110 jours à Valenciennes, Roubaix, Tourcoing et Calais.

Un marché immobilier fluide à Lille et Villeneuve-d’Ascq

Porté par des taux immobiliers au plus bas depuis trois ans (aux alentours de 1,5 % pour un emprunt sur vingt ans) et par un pouvoir d’achat important, le marché immobilier reste fluide à Lille et Villeneuve-d’Ascq. La hausse des prix dans ces deux villes demeure modérée sur les 5 dernières années. Ils ont en effet progressé de + 1,5 % à Lille et + 0,3 % à Villeneuve-d’Ascq.

Le délai de vente dans ces villes est inférieur de 10 jours par rapport à la moyenne nationale établie à 80 jours.

De façon générale, le marché immobilier dans ces régions semble très dynamique et les professionnels affirment que : « lorsque les taux remonteront, le marché lillois va probablement ralentir, mais restera dans une tendance positive. ».

Dans les trois derniers mois, les prix immobiliers ont enregistré une baisse de -1.2% après la hausse de +2.3% enregistrée sur un an.

Une telle baisse des prix, combinée à des taux immobiliers attractifs encouragent les ménages à investir dans l’immobilier locatif. En effet, la rentabilité locative à Lille a atteint 6%.

 

 

 

 

Back to Top