Actualités crédit immobilier

 

Malgré les taux immobiliers bas, le pouvoir d’achat des Marseillais se dégrade

Le 13/02/2019 par admin

 

En dépit de la baisse historique des taux immobiliers sur l’ensemble des trois dernières années, une récente étude menée par des professionnels du secteur, révèle que le pouvoir d’achat des ménages Français est en dégradation progressive suite à l’envolée des prix sur l’ensemble du territoire. Cette baisse est estimée à des niveaux différents selon le territoire. En effet, sur l’ensemble des grandes agglomérations le pouvoir d’achat des ménages a baissé en moyenne d’un mètre carré. Alors que, à Marseille, la baisse est beaucoup plus importante et a atteint 13 mètres carré sur une durée de 4 ans.

Malgré les taux immobiliers bas, le pouvoir d’achat des Marseillais se dégrade

De fortes disparités des prix sur le marché Marseillais

En comparaison avec l’évolution des prix dans les plus grandes villes Françaises, les prix immobilier à Marseille n’ont pas enregistré une forte augmentation. Cependant, le marché immobilier Marseillais est caractérisé par une forte disparité de prix.

En effet, dans le 8e arrondissement qui est considéré comme étant le plus cher, le prix du mètre carré a atteint 4 000 euros. Le 6e arrondissement étant proche du 8e. Par contre, le prix du mètre carré dans le 14e arrondissement de la cité phocéenne, est à seulement 1 300 euros.

Même si les prix ont enregistré un recul sur un quart des arrondissements, ils ont bondi de 15,6 % dans le 3e arrondissement et de 11.2% sue le 15e arrondissement. Cette évolution a été enregistrée sur une durée d‘un an.

Cette baisse du pouvoir d’achat a conduit les ménages à acquérir des biens à surfaces plus petites. En effet, pour un crédit remboursable sur 20 ans d’une mensualité de 1 000 euros, un emprunteur marseillais doit acheter un bien à moins de 9 m² par rapport aux deux dernières années. En addition, entre 2014 et 2018 et pour le même crédit cité au-dessus, la surface finançable d’est réduite de 13 m².

Les délais de vente sont aussi très différents sur l’ensemble des arrondissements. En effet, pour trouver des cinq-pièces sur les 1er, 2e, 14e et 15e arrondissements, il suffit un délai de 44 jours. Alors que, pour trouver  le même bien au 16e arrondissement, il faut attendre 133 jours.

Perspectives pour le marché immobilier 2019

A moins que la BCE change sa politique monétaire et augmente son taux directeur, les taux immobiliers doivent maintenir leur baisse historique. Les emprunteurs continueront donc de profiter de taux d’intérêts bancaires très attractifs et de conditions de financements avantageuses offertes par les établissements bancaires qui sont en forte concurrence.

Les meilleurs profils bénéficieront toujours de décotes plus intéressantes. En effet, les banques cherchent toujours à financer les emprunteurs ayant des revenus importants et bénéficiant d’une épargne conséquente, car ces ménages peuvent présenter des apports personnels très importants de l’ordre de 10% à 20%. Cet apport permet de couvrir les frais annexes du dossier de crédit.

Les profils privilégiés par les banques, peuvent obtenir des décotes de l’ordre de -0.30 à -0.40 point sur le taux immobilier de leur crédit.

Pour déterminer votre capacité d’emprunt, la mensualité de votre crédit et votre taux immobilier, vous pouvez faire recours à une simulation de crédit immobilier gratuite sur notre site.

 

 

 

 

Back to Top