Actualités crédit immobilier

 

Malgré les taux immobiliers bas, la surface achetable diminue

Le 15/03/2019 par admin

 

En dépit des conditions de crédit avantageuses et des taux immobiliers très bas, les ménages Français ont vu leur pouvoir d’achat se dégrader l’année dernière. Face à l’envolée des prix sur tout le territoire Français et qui s’est progressée à un rythme plus rapide que celui des revenus, la plupart des ménages se sont retrouvés obligés de renoncer leur surface achetable pour pouvoir accéder à la propriété.

Malgré les taux immobiliers bas, la surface achetable diminue

L’envolée des prix touche la plupart des grandes villes

Les prix de l’immobilier en France se progressent depuis quelques années. Les plus élevés se trouvent bien évidemment dans les plus grandes villes. Paris enregistre les prix les plus hauts avec 9 300 euros pour le mètre carré. Cette région reste inaccessible pour de nombreux ménages Français malgré les taux immobiliers très bas.

En effet, les potentiels acquéreurs qui visaient l’achat d’un bien immobilier à la capitale, ont vu leur pouvoir d’achat diminuer en 2018 de 5.4 m².

D’autres grandes villes dans le Nord et l’Est de la France ont aussi enregistré une hausse des prix et les ménages ont été obligés de baisser leur surface finançable de :

  • 3 m² à Reims ;
  • 2,6 m² à Besançon ;
  • 0,8 m² à Lille.

A Caen, les potentiels acheteurs ont perdu 5 m² de leur pouvoir d’achat, 4 m² à Rouen et – 3,3 m² à Angers.

Le pouvoir d’achat des ménages a enregistré sa plus grande baisse dans le sud-ouest de Paris où les prix ont augmenté de +23%. Les acheteurs ont perdu 5,7 m² de surface habitable à Limoges et 3 m² à Bordeaux.

Cette situation a découragé les potentiels accédants à la propriété dans les grandes villes.

Dans la région sud-est de la France, Marseille a enregistré la perte de surface achetable la plus remarquable avec – 2,6 m². Cependant, les chiffres sont un peu difficiles à analyser dans le marché immobilier à Marseille  suite à la grande différence des prix des biens entre les quartiers. Le prix du mètre carré varie entre 700 euros et 7 000 euros.

D’autres villes ont gagné en surface achetable

Alors que la dégradation du pouvoir d’achat des ménages Français domine presque la plupart des grandes villes du territoire, d’autres régions ont enregistré une hausse de la surface achetable.

Les ménages ont gagné :

  • +2 m² à Amiens
  • +4 m² à Saint-Etienne
  • +4 m² à Besançon
  • +5 m² à Marseille
  • +5 m² à Metz
  • + 7m² à Nice

En somme, la baisse des taux immobiliers n’a pas pu compensé la hausse des prix dans les plus grandes villes.

 

 

 

 

Back to Top