Actualités crédit immobilier

 

Malgré les taux d’emprunt bas, le pouvoir d’achat continuera sa dégradation

Le 04/04/2019 par admin

 

Alors que les taux d’emprunt suivent une tendance baissière depuis quelques années, le pouvoir d’achat des ménages Français ne cessent de se dégrader. Cette baisse du pouvoir d’achat est une conséquence directe de l’envolée des prix des logements sur l’ensemble du territoire. Une hausse plus accentuée dans les plus grandes villes. En dépit de cette situation décourageante pour les potentiels accédants à la propriété, le marché immobilier gardera son dynamisme au cours de cette année.

Malgré les taux d’emprunt bas, le pouvoir d’achat continuera sa dégradation

© Crédit photo : pixabay

Une perte de 20 m2 sur les quatre dernières années

Les prix des logements en France sont en hausse constante depuis l’année 2014. Cette hausse est en disparité selon les villes. En effet, certaines enregistrent de très fortes évolutions des prix, dans d’autres la hausse est plus modérée.

Le pouvoir d’achat des ménages s’est donc dégradé suite à cette envolée des prix. En effet, un emprunteur qui souscrit un prêt immobilier sur 20 ans et qui s’acquitte d’une mensualité de 1 000 euros, ne peut acheter qu’une surface de 62 m2 à Strasbourg alors que, 4 ans plutôt et avec le même emprunt, il pouvait acheter une surface de 82 m2.

Avec ce même emprunt les accédants à la propriété ont perdu :

  • 18 m2 à Bordeaux ;
  • 13 m2 à Marseille ;
  • 12 m2 à Nantes ;
  • 9 m2 à Toulouse.

Pour cette année, les experts du marché estiment une hausse de +2% pour les prix des logements. Ils prévoient ainsi une hausse de taux d’emprunts au cours du deuxième semestre 2019.

En se basant sur le dernier rapport trimestriel du Crédit Agricole sur l’évolution du marché immobilier, Olivier Eluère, l’économiste de cet établissement estime que,

« Le nombre de transactions connaîtra un recul d’environ 5 % en 2019, avec une baisse qui sera plus marquée dans le neuf ».

Le marché restera dynamique

Il est vrai que les indicateurs du marché immobilier pointent vers une baisse du pouvoir d’achat des ménages Français. Mais, de nombreux professions ont affirmé que l’activité du marché ne sera pas affectée et qu’il conserver son dynamisme.

En effet, les Français ont toujours préféré placer leur argent dans la pierre. Cette forte croyance en la sécurité et la sûreté de cet investissement ne semble pas être touchée. Ils continueront donc à acheter et à investir en immobilier.

Les conditions d’octroi d’un crédit immobilier sont toujours favorables. En effet les taux d’emprunt ne dépasseront pas la barre des 2% et l’exigence en apport personnel ne sera pas augmentée. Les banques sont en forte concurrence et les candidats peuvent profiter d’offres de crédits à durée allongée, ce qui leur permettent d’augmenter leur pouvoir d’achat.

En somme, toutes les conditions du marché sont en faveur de l’acquisition et les particuliers et ménages continuent à profiter de taux d’emprunt avantageux.

 

 

 

 

Back to Top