Actualités crédit immobilier

 

L’ouverture du marché de l’assurance du prêt immobilier limite le profit des banques

Le 13/03/2018 par admin

 

Après dix ans de combats acharnés, la guerre de l’assurance de prêt immobilier vient théoriquement de prendre fin. Le 12 janvier, le conseil constitutionnel a rejeté la demande des banques, et a reconnu la possibilité à tous les emprunteurs de résilier annuellement à chaque date d’anniversaire du contrat, leur assurance de prêt, pour toutes les offres de prêts émises à compter du 1er mars 2017. Soit un nombre estimé à environ 6 millions de ménages.

L’ouverture du marché de l’assurance du prêt immobilier limite le profit des banques

Les banques risquent de perdre leur clientèle

La validation de l’amendement Bourquin marque la fin du monopole des banques sur un marché qui représente quasiment 7 milliards d’euros. Jusqu’ici, certains emprunteurs supportaient encore des tarifs exorbitants alors que des produits assuranciels étaient proposés sur le marché à moitié prix. Longtemps, les banques ont profité de ce système pour réaliser des marges colossales (de 10% à 50%), au détriment du pouvoir d’achat du consommateur.

Grâce à la résiliation annuelle d’assurance de prêt immobilier, des milliers d’euros peuvent être économisés par les emprunteurs moins de 40 ans qui ont souscrit un capital important, et qui ne présentent aucun risque aggravé de santé.

Or, les revenus apportés par ce profil d’emprunteur, représente le 1/3 du portefeuille des établissements bancaires.

Par conséquent, les banques doivent mettre en œuvre des nouvelles stratégies pour empêcher leur clientèle préférée de souscrire des contrats d’assurance chez les concurrents. Puisque, les nouveaux établissements d’assurance vont proposer des contrats à des tarifs divisés par deux, tout en respectant la condition d’équivalence des garanties, offrant parfois même des garanties meilleures que celles proposées par les banques.

En plus, les banques doivent protéger le risque associé aux contrats d’assurance décès-invalidité de groupe, contre la dégradation. En fait, si les profils qui présentent le minimum de risque vont résilier leurs assurances vers des établissements externes, les prix des couvertures vont augmenter pour les autres profils, notamment, les seniors, les personnes atteints d’une maladie graves ou ceux qui pratiquent des sports ou des métiers à risques.

Les banques vont baisser encore leurs tarifs

Aujourd’hui, les banques détiennent près de 90% d’un marché qui pèse 6,6 milliards d’euros. Leurs pertes risquent donc d’être importantes. Et il est compréhensible de les voir pester à l’idée de laisser partir leurs clients. Pour cette raison, elles ne vont pas trop tarder pour se remettre sur le bon chemin, pour conserver les clients qui seraient tentés d’opter pour des offres concurrentes.

Les banques sont susceptibles de proposer des contrats ‘’individuels’’ avec des garanties plus étendues que celles proposées par les contrats des concurrents. Elles vont aussi essayer d’améliorer la procédure de souscription, en vue d’une expérience plus optimisée pour les emprunteurs.

Elles ont également menacé de revoir leurs taux de crédit à la hausse mais cela peut paraître compliqué dans un environnement bancaire devenu beaucoup plus concurrentiel.

Toute entreprise d’assurance visant à enregistrer une forte entrée dans le marché d’assurance cette année, doit faire des lourds investissements, qui vont éventuellement peser lourds sur leur rentabilité, mais l’activité reste toutefois soutenu permettant une stabilisation voire même une augmentation des volumes.

Les réformes impliquées d’une manière successive visant à libérer le marché de l’assurance du prêt immobilier, ont en effet conduit à la baisse des tarifs de l’ordre de 2 à 3 % ces dernières années. Ces tarifs vont inévitablement baisser de plus cette année suite à la validation de l’amendement Bourquin.

Les agences de notation estiment que la grande variété des activités bancaire peut compenser aux pertes engendrées par cette nouvelle règlementation.

En somme, on peut conclure que le plus grand bénéficiant de la résiliation annuelle de l’assurance du prêt immobilier est bien évidement l’emprunteur.

 

 

 

 

 

A Propos

2L Courtage vous fait découvrir toutes les actualités du crédit immobilier ! Facilitez-vous l'accès au crédit immobilier et trouvez le meilleur taux pour votre projet grâce à nos conseils.

Catégories

  1. Assurance de prêt
  2. courtier immobilier
  3. Crédit immobilier
  4. emprunt immobilier
  5. Investissement immobilier
  6. investissement locatif
  7. Meilleur taux
  8. Prêt à taux zéro
  9. Prêt immobilier
  10. Rachat de crédit

Archives

  1. août 2018
  2. juillet 2018
  3. juin 2018
  4. mai 2018
  5. avril 2018
  6. mars 2018
  7. février 2018
  8. janvier 2018
  9. décembre 2017
  10. novembre 2017
  11. octobre 2017
  12. septembre 2017
  13. août 2017
  14. juillet 2017
  15. juin 2017
  16. mai 2017
Back to Top