Actualités crédit immobilier

 

Les taux immobiliers varient selon certains critères

Le 02/10/2018 par admin

 

Depuis le début de l’année, les taux immobiliers ont été sur une pente descendante.  Cependant, les taux accordés aux différents dossiers de prêts immobiliers varient selon certains critères. En fait, les meilleurs dossiers peuvent décrocher des taux encore plus bas que ceux proposés par les établissements prêteurs. Plusieurs facteurs sont pris en compte. Mais, jusqu’à présent, les conditions d’octroi d’un crédit restent avantageuses pour tous les profils même si certains sont privilégiés.

Les taux immobiliers varient selon certains critères

Plusieurs critères influencent le taux immobilier

Avant d’octroyer de l’argent, les banques prennent en compte les conditions financières de l’emprunteur.

Or, les profils des emprunteurs ne sont pas tous identiques. Donc, lors de la souscription d’un crédit, le taux immobilier ainsi que les conditions de financement vont certainement être différents d’un profil à un autre. En effet, un nouveau client avec un dossier favorable à la banque prêteuse ou bien un client fidèle à la banque, peuvent négocier leurs taux à la baisse en vue des autres profils.

Les primo-accédants sont les profils les plus recherchés par les établissements de crédits. En effets, ces emprunteurs sont prévus d’évoluer sur le plan financier. Un spécialiste affirme ainsi que : ‘‘S’ils ont un potentiel d’évolution professionnelle et donc d’augmentation à terme de salaire, les banques seront toutes très intéressées.’’

Pour ces profils qui accèdent pour la première fois à la propriété, les banques sont prêtes à financer à 100% leurs acquisitions immobilières, à condition qu’ils soient en CDI (contrat à durée indéterminée).

Le taux immobiliers est aussi influencé par d’autres facteurs :

  • Les différents critères du projet à financer,
  • Le type du prêt immobilier,
  • Le professionnel qui a fait la recherche du bien,
  • L’établissement financier choisi.

La disparité des taux d’intérêt s’explique aussi par les politiques commerciales des banques qui ont toute la latitude pour adapter leurs tarifs, en fonction de la concurrence régionale et de leurs objectifs dans la zone, en matière de crédits immobiliers.

Les taux encore très bas pour emprunter

La demande sur le marché immobilier s’est affaiblie à cause de l’envolée des prix des logements et de la réduction des aides d’accès à la propriété ce qui a pénalisé la solvabilité des ménages. Face à ce recul de la demande, les banques qui n’ont pas encore atteint leurs objectifs commerciaux, se livrent une forte concurrence en proposant des taux immobiliers très bas et des conditions de financements favorables afin de capter plus de nouveaux clients.

Avec un ‘‘ bon profil’’ l’emprunteur peur peut décrocher un taux très intéressant :

  • jusqu’à 1,20 % pour un prêt sur 15 ans,
  • jusqu’à 1,60 % sur 20 ans
  • jusqu’à 1,85 % sur 25 ans.

Alors que, pour les mêmes durées respectives, un profil considéré à risque peut décrocher un taux de  2,25 %, de 2,35 % ou de 2,45 %.

Les banques proposent aussi des prêts à plus longues durées, des prêts sur 30 voire 35 ans depuis la fin de l’année 2017.

En somme, avec des taux immobiliers qui ne cessent de baisser de mois en mois, il est le bon moment d’emprunter. Cependant, il ne faut pas laisser la baisse du taux vous empêcher de bien étudier des différentes offres de prêts et d’en choisir celle qui vous convient le mieux.

 

 

 

 

Back to Top