Actualités crédit immobilier

 

Les taux immobiliers ne devraient pas augmenter avant 2020

Le 30/01/2019 par admin

 

L’année 2018 a enregistré des taux immobiliers très proche du plancher historique. De nombreux professionnels ont estimé que c’était la fin des crédits immobiliers « bon marché ». Or, ce n’est pas encore la fin et les emprunteurs peuvent bénéficier encore de taux faibles et de conditions de financement avantageuses. Même si une légère hausse peut survenir en 2019, elle ne sera pas très importante et le niveau des taux reste toujours inférieur à celui de l’inflation. Donc, les emprunteurs qui pensent à concrétiser leurs projets d’achats profitent toujours d’offres attractives.

Les taux immobiliers ne devraient pas augmenter avant 2020

Les taux ont tendance à augmenter en fin d’année

Pendant les deux derniers mois de l’année, les taux immobiliers pratiqués par les établissements bancaires dépendent majoritairement du fait que si la banque a déjà atteint ou non ses objectifs commerciaux qu’elle fixe au début de chaque année.

Quand ces objectifs sont atteints, chaque établissement de financement choisi de réagir comme il lui convient. En effet, certaines banques choisissent d’augmenter leurs taux et de durcir les conditions d’octroi d’un crédit. Alors que, d’autres choisissent d’offrir des conditions plus avantageuses à leurs clients.

Les taux ont presque gardé le même niveau

Suite à la concurrence féroce que livraient les établissements bancaires vers la fin de l’année 2018, la hausse des taux immobiliers été très limitée. En effet, pour les crédits sur 25 ans la hausse n’a pas dépassé les 2 points de base. Alors que, une hausse d’un point de base a été enregistrée sur les crédits courant sur 7, 10, 15 et 20 ans.

Il est également à noter que les « meilleurs profils » n’étaient pas touchés par ces hausses. Par contre, ces emprunteurs sont privilégiés par les banques et bénéficient de décotes importantes. En effet, certains d’entre eux ont pu décrocher des taux de 1.25% et 1.30% pour des crédits sur 25 ans.

La hausse prévue pour 2019 ne doit pas survenir immédiatement

Après les légères hausses des taux immobiliers enregistrées à la fin de l’année 2018, les spécialistes ont affirmé que : « Les légères hausses constatées dernièrement ne devraient pas se poursuivre l’année prochaine ».

La hausse des taux va être certainement favorisée par l’abandon de la politique d’assouplissement quantitatif menée par la Banque Centrale Européenne, mais elle ne surviendra que vers l’été 2019.

Il est aussi possible que la hausse des taux n’aura pas lieu pendant toute l’année 2019 et elle ne commencera peut être que vers l’année 2020.

Les établissements bancaires sont toujours ouverts à la négociation surtout pour les meilleurs profils et les primo-accédants qui peuvent décrocher des taux immobiliers très avantageux.

 

 

 

 

Back to Top