Actualités crédit immobilier

 

Les taux immobiliers appliqués pour les derniers emprunteurs de l’été sont séduisants

Le 16/08/2019 par admin

 

En mois de mai, les taux immobiliers ont atteint des niveaux historiquement bas. Les records enregistrés ont même dépassé ceux observés en novembre 2016. En addition à des conditions d’octroi favorables, les banques prêteuses accordent des décotes supplémentaires sur les taux pour les meilleurs profils. Les établissements bancaires souhaitent en fait séduire les derniers emprunteurs de l’été avant le calme du mois d’août.

Les taux immobiliers appliqués pour les derniers emprunteurs de l’été sont séduisants

Les meilleurs profils bénéficient de décotes

Depuis le début du mois de juillet, les OAT (taux des obligations assimilables du Trésor) se sont descendus au-dessous de zéro.  Les banques prêteuses bénéficient donc de conditions de refinancement très attractives. Cette situation les a encouragées à proposer de taux immobiliers très séduisants à leurs clients.

En effet, les établissements prêteurs se réfèrent aux OAT lors de la définition des barèmes.

Alors que les taux de crédit immobilier sont toujours attractifs, les banques prêteuses proposent des décotes supplémentaires pour les derniers emprunteurs de l’été avant les vacances qui se suivent d’un calme au niveau du marché. Les décotes enregistrées ont varié entre 0,05 et 0,15 point de pourcentage sur des taux immobiliers qui sont déjà historiquement bas.

Les taux les plus bas sont proposés par les banques régionales. Alors que, les banques nationales n’ont pas choisi de baisser plus leurs taux de crédit. Les futurs accédants à la propriété peuvent emprunter en moyenne à 1,20 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans.

Les « bons » profils favorisés par les banques peuvent profiter de décotes supplémentaires sur ces taux déjà avantageux. Ils peuvent négocier des taux de 0.6% sur 15 ans, 0.8% sur 20 ans et 1 % sur 25 ans.

Les profils privilégiés des banques

Pour toute banque prêteuse, un bon dossier emprunteur doit présenter une situation professionnelle stable, des revenus conséquents et un apport personnel important.

Les jeunes accédants pour la première fois à la propriété, appelés aussi « primo-accédants » bénéficient de conditions d’octroi et de taux très avantageux. En effet, les établissements prêteurs cherchent à fidéliser ce type d’emprunteur. Par conséquent, les primo-accédants profitent de cette concurrence pour obtenir les meilleures offres aux meilleurs taux immobiliers.

Les banques proposent des taux historiquement bas sans avoir des craintes. En effet :

  • Le crédit immobilier est considéré comme étant le premier produit d’appel des banques et permet à l’établissement prêteur d’obtenir une domiciliation des revenus et de proposer d’autre produits et services au client (assurance-crédit, épargne, etc…).
  • D’un autre côté, l’emprunteur souscrit un crédit à un taux historiquement bas et proche du zéro, donc, les conditions d’une renégociation sont loin d’être établis dans le futur.

Il est donc conseillé de procéder à son projet d’achat immobilier puisque les taux immobiliers sont toujours à ce niveau historique.

 

 

 

 

 

Back to Top