Actualités crédit immobilier

 

Les taux d’emprunt immobilier sont encore aux plus bas

Le 05/02/2018 par admin

 

Le début de l’année 2018 commence par une stabilité, voire même une légère baisse des taux d’emprunts immobiliers pour certaines banques, qui se limitent toutefois à 0.01 et 0.02 points sur les crédits à durée moyennes. Cette stabilité pratiquée par la majorité des banques, a pour raison de capter le maximum de clients, accédants à la propriété. Plus précisément, les bons profils qui bénéficient des taux les plus avantageux. Ce sont les emprunteurs âgés entre 35-45 ans avec des revenues supérieurs à 5000€ à deux. Les emprunteurs bénéficieront ainsi de la résiliation annelle d’assurance, qui leur permette de faire des économies substantielles.

Les taux d’emprunt immobilier sont encore aux plus bas

La nouvelle politique monétaire implique des incertitudes

Des fortes incertitudes subsistent en ce qui concerne les orientations de la politique monétaire de la BCE. Cette dernière peut se tourner vers l’augmentation des ses taux directeurs en cas où l’inflation est de retour. Ce qui pourrait à moyen terme représenter un frein pour l’investissement et la solvabilité des emprunteurs.

En fait, pour contrôler l’inflation, la banque centrale peut jouer sur deux facteurs : son taux directeur ou la quantité de monnaie qu’elle émet. Pour cette raison, elle ne fixe jamais son taux d’intérêt de manière permanente. Mais elle l’adapte en fonction des effets de sa politique monétaire.

Une autre source d’incertitude pour les banques est la manière avec laquelle va évoluer le marché de l’immobilier, suite aux nouvelles réformes tel que : le recentrage du prêt à taux zéro qui sera prolongé selon les zones, la suppression de l’APL accession, l’évolution des prix des logements…

En plus, la décision du conseil constitutionnel sur la loi de l’amendement Bourquin, portant sur la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur, est très importante puisque les banques dominent environs 80% du marché de l’assurance, et cette résiliation peut les faire perdre un grand part de ce marché. En fait, dans une décision rendue le 12 janvier, le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution le droit de résiliation annuel du contrat d’assurance emprunteur, entré en vigueur au début de l’année. D’où, les banques ne peuvent plus imposer leur contrat du groupe aux emprunteurs.

Une hausse sur la demande de crédit

La stabilité actuelle de la baisse des taux d’emprunt immobilier, a encouragé plusieurs emprunteurs à contracter leurs crédits. Ce qui a résulté en une hausse de la demande sur les crédits immobilier.

Les conditions du prêt sont toujours favorables pour le début 2018. En effet, les crédits toutes durées confondues, sont accordés à des taux inférieurs à 2%. Le taux moyen sur 15 ans est de 1.50%, 1,70 % sur vingt ans et 1,90 % sur vingt-cinq ans.

Les établissements financiers « ont les mêmes objectifs de production de crédits que l’année dernière. Ils vont donc tout faire pour conserver un niveau de taux bas, souligne Sandrine Allonier, directrice des relations banques du réseau de courtage en crédit Vousfinancer.com. Les banques savent qu’une hausse des taux peut tarir la demande de crédits », alors même que les prix de l’immobilier doivent poursuivre leur progression.

Or, nous pourrions assister aux premières hausses des taux d’emprunts immobilier dans le cours du second semestre 2018, c’est à dire à partir de Juin 2018, car la banque centrale européenne devrait commencer à infléchir sa politique monétaire dès septembre 2018. Pourtant cette hausse va être lente et faible. Cette hausse des taux est à raison de prévenir un emballement du marché et une forte augmentation des prix des logements.

En conclusion, si vous pensez lancer votre projet d’acquisition immobilière, pensez à le faire le plus vite que possible et profitez de la baisse actuelle des taux d’emprunt immobilier, avant qu’ils commencent à augmenter au cours du deuxième trimestre de cette année.

 

 

 

 

Back to Top