Actualités crédit immobilier

 

Les taux d’emprunt immobilier gardent leur bas niveau et supportent la hausse des prix

Le 18/12/2018 par admin

 

Les taux d’emprunt immobilier restent plus ou moins stables et gardent leur niveau bas de l’été. Ils sont encore inférieurs à l’inflation et supportent l’envolée des prix sur l’ensemble du territoire. Il est devenu même possible de gagner de l’argent en s’endettant pour un achat immobilier, puisque le taux réel est actuellement négatif. Les établissements bancaires ne peuvent pas revoir leurs barèmes à la hausse puisque la baisse des aides à l’accession a conduit à un repli de la demande. Par contre, elles ont dû allonger la durée des emprunts pour solvabiliser les ménages.

Les taux d’emprunt gardent leur bas niveau et supportent la hausse des prix

Pas de changements des taux et des durées de crédits entre octobre et novembre

Depuis le début de l’année, les taux d’emprunt immobilier ont été en constante baisse pour atteindre un niveau très bas et proche du plancher de 2016.

« Toutes durées confondues, les taux des prêts du secteur concurrentiel ont atteint 1,44% en novembre, une petite progression après plusieurs mois de stagnation », rapporte dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement/CSA.

Dans les détails, les ménages ont pu décrocher des crédits à des taux de :

  • 1,20 % sur 15 ans ;
  • 1,40% sur 20 ans ;
  • 1,62% sur 25 ans.

Même si les taux diffèrent légèrement d’une enseigne à une autre, un constat est unanimement partagé : pas d’évolution notable des taux moyens. En plus, tous les établissements se montrent toujours prêts à offrir des décotes pour les meilleurs profils. C’est-à-dire qu’il est possible d’obtenir un taux inférieur à la moyenne de l’ordre de 0.60% de baisse pour les ménages qui présentent un apport personnel et des revenus conséquents.

Les taux varient également selon le type de l’acquisition. En effet, pour un achat dans le neuf, les taux ont baissé de 1.49% en septembre à 1.46% en novembre. Alors qu’ils ont gardé le 1.44% pour les achats dans l’immobilier ancien.

En ce qui concerne la durée de l’emprunt, elle s’est stabilisée à 225 mois après la hausse de 6 mois au cours du premier semestre 2018. 70% des prêts octroyés sont d’une durée de plus de 20 ans.

Les taux d’emprunt sont toujours inférieurs à l’inflation

Pareil aux mois précédents, l’Observatoire de Crédit Logement affirme que les conditions avantageuses des prêts n’arrivent pas à soutenir proprement la demande qui est en constante baisse. En effet, le nombre de crédits accordés a connu une baisse de -5.8% entre août et octobre.

La demande globale des prêts à l’habitat a diminué par rapport à ‘année dernière. Cependant, on note une augmentation des demandes sur les prêts classiques. Cette hausse est à l’origine des taux d’emprunt immobilier faibles et de la dégradation des aides. Les taux étant toujours inférieurs à l’inflation.

L’envolée des prix qui a atteint 2.2% en mois d’octobre, a conduit à un taux réel négatif estimé à -0.77%. Un taux qui n’a été enregistré qu’une seule fois dans l’histoire (1974) jusqu’à présent.

Ce taux réel négatif signifie que les ménages peuvent gagner du pouvoir d’achat en s’endettant pour concrétiser un projet immobilier. Cependant, cette analyse reste purement théorique puisque les ménages doivent s’acquitter d’autres dépenses associées à la souscription d’un prêt (assurance, garanties…).

En somme, les taux d’emprunt immobilier sont toujours faibles et restent inférieurs à l’inflation.

 

 

 

 

Back to Top