Actualités crédit immobilier

 

Les taux de crédit immobilier toujours attrayants

Le 09/07/2018 par admin

 

Les mois passent et rien ne bouge, ou presque. Les taux de crédit immobilier restent très favorables, à un niveau proche de leur plus bas historique de 2016. Les barèmes commerciaux des banques en matière de crédit immobilier n’évoluent pas. «  Depuis le mois de janvier 2018, on ne   constate pas de hausse ni de baisse significative. Ces trois derniers mois sont restés plutôt stables et offrent la possibilité aux emprunteurs d’investir dans un bien immobilier avec des taux relativement bas  », explique un professionnel du secteur. Dont, de nombreux emprunteurs ont profité pour concrétiser leurs projets d’achat.

Les taux de crédit immobilier toujours attrayants

Des offres attractives

Les taux des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques ont commencé l’année 2018 par une légère baisse. Ils restent très proches de leur plus bas niveau historique réservant aux candidats d’excellentes conditions d’emprunt.

L’observatoire Crédit Logement-CSA, qui se base lui sur des dossiers de crédit finalisés, confirme ainsi l’érosion actuelle des taux. Les dossiers financés en mai affichaient en moyenne des taux de 1,25% sur 15 ans, 1,44% sur 20 ans et 1,68% sur 25 ans, en baisse de 0,01 ou 0,02 point sur un mois. Étonnamment, cet observatoire souligne que les baisses les plus franches sont enregistrées sur les « moins bons » depuis le début 2018 : les emprunteurs les moins bien lotis pour les prêts sur 25 ans ont ainsi vu leur taux moyen passer sous la barre des 2%, à 1,96% en mai.

Les banques se battent au cas par cas, selon le profil et le type de projet, mais aussi le niveau de la concurrence locale.  On peut citer l’exemple d’une banque qui a supprimé les critères correspondant aux clients premium ou super premium pour offrir les meilleurs taux à un plus grand nombre.

Certaines banques souhaitent attirer de nouveaux clients et sont donc très compétitives, elles vous proposeront un taux moyen très bas et des conditions d’apport personnel attractives afin de vous faire changer d’établissement bancaire. Ces conditions avantageuses s’appliquent également aux renégociations et aux rachats de prêt.

Le 1er trimestre 2018 a bénéficié des meilleures offres

Plus le taux d’intérêt est bas, moins le coût total du crédit sera élevé. Il est donc très important d’obtenir le meilleur taux immobilier possible.  En effet, le recul des taux de crédit immobilier permet aux emprunteurs et surtout les plus modestes de faire l’acquisition de leurs résidences principales. Par ailleurs, la somme qu’un acquéreur peut emprunter dépend, entre autres, du taux d’intérêt. D’où l’importance de décrocher le taux immobilier le plus attractif qui soit.

Pour le premier trimestre 2018, des offres de prêts très attractives ont été concrétisées. Par exemple, un ménage francilien disposant de 7 500 euros de revenus mensuels et d’un apport personnel de 20 %, a pu décrocher un crédit immobilier sur 20 ans à un taux planché de 1 %. Alors que, pour un célibataire et pour la même durée d’emprunt et les mêmes revenus mais sans apport, ce dernier pouvait bénéficier d’un emprunt à un taux de 1.20%.

Un autre exemple d’un couple issu de Nantes qui percevait mensuellement un revenu de 3 500 euros nets, ce couple a pu souscrire un prêt immobilier sur une durée de 25 ans à un taux de 1.40% sans apport, pour sa résidence principale.

Pour ceux intéressé dans l’immobilier locatif, la baisse des taux leur a aussi bénéficié largement.

Cependant, Crédit Logement-CSA table sur une hausse lente et progressive « jusqu’en 2020 » des taux de crédit, l’observatoire appuyant son analyse sur le rythme de l’inflation, qui s’est déjà nettement redressé, et sur la politique toujours « très accommodante » de la BCE. Concernant les perspectives à plus court terme, « les taux de crédits immobiliers ne devraient progresser que modérément en 2018 et terminer l’année entre 1,65% et 1,70% au maximum », juge l’observatoire.

 

 

 

 

Back to Top