Actualités crédit immobilier

 

Les taux de crédit immobilier ont facilité l’accès à la propriété en France

Le 03/05/2019 par admin

 

Les taux de crédit immobilier bas ont permis à de nombreux ménages à réaliser leur rêve d’acquisition d’un bien immobilier, un rêve qui était irréalisable il y avait 10 ans. Aujourd’hui et à l’addition aux taux bas, les ménages profitent de conditions d’octroi très avantageuses notamment la durée d’emprunt allongée et la baisse du montant des revenus exigé. La forte concurrence entre les banques a largement profité aux emprunteurs.

Les taux de crédit immobilier ont facilité l’accès à la propriété en France

Le prêt immobilier est devenu moins cher

Devenir propriétaire de son propre logement est toujours une priorité pour la majorité des Français. Or, les prix immobiliers n’ont cessé d’augmenter sur l’ensemble du territoire ce qui a freiné un peu la demande sur le marché.

Cependant, les prix sont en forte disparité selon les régions. En effet, ils restent encore abordables dans certaines zones et ils ont même enregistré des baisses dans d’autres.

C’est surtout les taux de crédit immobilier qui incitent et encouragent es Français à investir dans la pierre pour faire l’achat d’une résidence principale ou pour mettre le bien en location. En effet les taux d’intérêt suivent une courbe descendante depuis plusieurs mois et ils ont même dépassé le plancher historique atteint en novembre 2016.

En 2009, les emprunteurs souscrivaient des emprunts immobiliers sur 20 ans à un taux de 5%. En 2019, un crédit immobilier sur la même durée est souscrit avec un taux de 1.40%.

Grâce à cette baisse des taux, les emprunteurs ont vu leur capacité d’emprunt s’améliorer. Selon un professionnel du secteur, la capacité d’emprunt des Français s’est progressée de 40%. Les meilleurs profils des banques (ceux qui se présentent avec des dossiers de financement forts et des situations stables) bénéficient toujours de décotes importantes. Ils empruntent à un taux de 1% pour un crédit sur 20 ans.

Des crédits plus conséquents et des surfaces plus étroites

Vu la baisse actuelle des taux de crédit immobilier, les potentiels acquéreurs peuvent décrocher des crédits à somme plus importantes. Par conséquent, ils peuvent revoir la surface souhaitable à la hausse.

Pour un montant de 250 000 euros emprunter en 2009, l’équivalent à cette somme en 2019 est de 345 000 euros. Selon la région choisit par le futur acquéreur, la surface achetable peu légèrement ou considérablement augmenté.

A titre d’exemple, si l’emprunteur choisit de faire son acquisition à Mans ou à Saint-Etienne, il peut bénéficier de 75  m2 de plus qu’il y avait 10 ans. Ce gain de surface baisse à 45 m2 si l’acquisition est faite à Toulon et au Havre.

Les villes qui enregistrent des hausses de prix très élevées sont : Paris, Bordeaux et Lyon. En effet, l’achat d’un logement dans l’une de ces régions est devenu impossible pour certains acquéreurs. Au contraire aux autres villes, la surface achetable dans ces régions a baissé malgré la baisse des taux de crédit immobilier.

 

 

 

 

Back to Top