Actualités crédit immobilier

 

Les taux de crédit immobilier favorisent l’achat en 2018

Le 03/03/2018 par admin

 

La pierre a été toujours l’emplacement le plus favorable pour la majorité des français. L’année 2017 a été également une année exceptionnelle pour le marché de l’immobilier, avec un nombre de transactions qui a franchi les 1 000 000 ventes. Notamment grâce aux différents dispositifs avantageux et aux taux de crédit immobilier très attractifs. La dynamique du marché est encore soutenue en 2018, offrant des conditions favorables aux ménages pour réaliser leurs acquisitions. Par contre, on peut attendre à une légère hausse progressive des taux de crédit immobilier et une diminution des prix de l’immobilier.

Les taux de crédit immobilier favorisent l’achat en 2018

Une demande encore soutenue

D’après une étude menée par le Crédit Foncier, société spécialisée dans les financements immobiliers, 2017 a été une année record pour le marché du logement, notamment grâce aux différents dispositifs fiscaux (Prêt à Taux Zéro, APL-accession et Pinel) et à des taux de crédit immobilier toujours historiquement bas.

La hausse du nombre de transactions immobilières en 2017 a été établie à 12.7% sur l’année et 48% sur 3 ans. En détaillant, l’immobilier ancien a enregistré un nombre de 970 000 transactions (+ 15 % sur 1 an et + 40 % sur 3 ans), contre 419 000 logements construits dans le neuf (+ 16 % sur un an et + 25 % sur 3 ans), dont 130 000 maisons individuelles commercialisées, (soit 15 % de plus qu’en 2016).

Pour le début 2018, cette demande est toujours soutenue, et les ménages ont tendances à acquérir leurs résidences avant une éventuelle remontée des taux ou des prix des logements.

Les taux de crédit immobilier restent inférieurs à 2%

Suites aux nouvelles réformes de la Loi des finances 2018, et la validation de l’amendement Bourquin qui porte sur la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur, une forte concurrence est établie entre les établissements banquiers qui vont garder leurs taux de crédit immobiliers bas afin d’attirer le maximum de clients. Pourtant, les taux vont subir une légère hausse, mais restent toujours inférieurs à un seuil de 2%.

Actuellement on peut emprunter à taux fixe hors assurance, à 1.40% sur 15 ans, 1.55% sur 20 ans et 1.83% sur 25 ans. Alors que, pour les meilleurs dossiers, le quinze ans démarre à 0,93%, le vingt ans à 1,18%. Les emprunteurs profitent donc clairement de cette conjoncture favorable.

Les prix de l’immobilier sont à la baisse

En 2017, la baisse des taux de crédit immobilier ont conduit à une hausse des prix, qui se sont accrus, notamment dans les zones tendues. La moyenne au niveau national est de +3 %, mais des grandes villes de France ont connu des augmentations plus significatives.

Or, la hausse continue des prix de l’immobilier ne pourra pas être compensée éternellement par des taux bas. Pour cette raison, et afin de réguler le marché, les taux doivent subir une légère hausse, ce qui va conduire à la baisse des prix. D’après les communiqués de la banque centrale européenne, elle n’augmentera pas ses taux directeurs tant que l’inflation ne sera pas plus forte.

Donc, les prix de l’immobilier ne vont pas subir des changements importants pendant la première partie de l’année. Par contre une remontée progressive des taux aura lieu sur l’ensemble de l’année. En fait, on ne pourra sortir de cette longue période de taux bas que progressivement si l’on ne veut pas voir se produire une nouvelle grande crise économique.

Le marché immobilier doit donc retrouver un nouvel équilibre, et le scénario le plus probable pour l’immobilier en 2018 est donc celui d’une lente remontée des taux de crédit immobilier sur l’ensemble de l’année et d’une légère diminution des prix des logements, plutôt en seconde partie de l’année.

 

 

 

 

Back to Top