Actualités crédit immobilier

 

Les primo-accédants bénéficient toujours du prêt à taux zéro en 2019

Le 12/02/2019 par admin

 

Le prêt à taux zéro est une aide publique mise en place par l’Etat pour aider les ménages les plus modestes à accéder à la propriété. Depuis sa création, le PTZ a été recentré de nombreuses fois, mais n’a jamais été supprimé. A la fin du mois de décembre dernier, un décret a confirmé que le PTZ  ne doit pas être modifié cette année. Une bonne nouvelle pour les primo-accédants qui dépendent de cette aide financière pour financer l’achat de leurs résidences principales.

Les primo-accédants bénéficient toujours du prêt à taux zéro en 2019

Les conditions d’éligibilité au prêt à taux zéro 2019

Le prêt à taux zéro s’adresse aux personnes physiques n’ayant pas fait l’achat de leur résidence principale depuis les deux années qui précèdent la demande du prêt, ou bien à ceux qui font l’achat de leur résidence principale pour la première fois, les « primo-accédants ». pour bénéficier de cette aide il faut respecter le plafond des ressources.

Le montant financé par le PTZ dépend de la zone où se situe le bien et de son type (bien ancien ou neuf). Pour l’année 2019, le PTZ ne finance que les biens neufs dans les zones tendues (A, A bis et B1) avec une quotité de 40% du montant maximal de l’acquisition. En revanche, pour le zones les moins tendues (B2 et C), le PTZ finance l’achat d’un logement neuf avec 20% du montant total de l’acquisition. L’achat d’un logement ancien via un PTZ dans les zones moins tendues est encore possible avec une quotité de 40% du coût total du bien à acheter.

Il est à noter que de nombreuses autres éléments d’éligibilité au PTZ s’imposent dont :

  • Le coût total de l’opération d’achat ;
  • Les revenus de l’emprunteur ;
  • Le nombre des personnes occupant le foyer à acquérir ;
  • Si le marché où se situe le bien est tendu ou pas.

Qu’en est-il du PTZ dans les zones B2 et C après le 31 décembre 2019 ?

D’après un décret publié fin décembre 2018, le prêt à taux zéro a été maintenu cette année selon les mêmes barèmes qu’en 2018, tout en limitant la quotité à 20% pour une acquisition dans le neuf dans les zones les moins tendues.

Les emprunteurs ont été très soulagés avec le maintien du PTZ dans les zones B2 et C jusqu’au 31 décembre 2019. Ils espèrent cependant que le dispositif sera prolongé encore, au-delà de cette date pour ces zones moins tendues.

De nombreux débats récents autour du PLF 2019, donnent de l’espoir aux potentiels bénéficiaires du PTZ. En effet, ce dispositif peut être retenu  au-delà de la fin 2019 pour deux autre années dans les zones rurales (C) et périurbaines (B2).

Cette décision dépendra de l’évolution des taux immobilier dans les deux prochaines années. En effet, une éventuelle hausse empêchera les ménages modestes et les primo-accédants de financer l’achat de leurs logements sans faire recours à une aide comme le prêt à taux zéro.

 

 

 

 

Back to Top