Actualités crédit immobilier

 

Les prêts immobiliers longs, sont-ils pour tout le monde ?

Le 06/10/2018 par admin

 

Avec des taux d’intérêts actuellement très faibles, un allongement de la durée d’un prêt immobilier sera aussi avantageuse. Après les récentes réformes des aides publiques de l’accession à la propriété,  les crédits à durées allongées sont de nouveaux proposés par de nombreux établissements bancaires et ils séduisent un grand nombre d’emprunteurs. Cependant, ce type d’offre n’est pas accessible à tout type d’emprunteur.

Les prêts immobiliers longs, sont-ils pour tout le monde ?

Les prêts longs ont comme cible les primo-accédants

Dans un contexte de l’envolée des prix de l’immobilier, les banques offrent de nouveaux des prêts de longue voir très longue durée. En effet, après un recentrage sur les prêts à durées inférieures à 25 ans ces trois dernières années, les banques acceptent à nouveau d’accorder des prêts bien plus longs, l’une d’entre elles proposant même de prêter sur 35 ans !

Ces prêts immobiliers à longues durées ciblent les primo-accédants et boostent leur pouvoir d’achat. En effet, la solvabilité de ce type d’emprunteurs a été pénalisée par la réduction des aides à l’accession notamment le recentrage du prêt à taux zéro. ‘‘ Ces offres [prêts sur 30 ans et plus], sont réservées plutôt aux primo-accédants qui profitent de cet allongement des durées pour emprunter davantage’’. Affirme un expert du secteur.

Avec un taux moyen qui se situe entre 1.70% à 2%, un primo-accédant peut financer son achat immobilier avec un crédit sur 25 à 30 ans.

C’est une approche qui permet à l’emprunteur d’alléger ses mensualités et d’obtenir une plus grande somme d’argent. En effet, avec l’augmentation des prix des logements, il faut une plus grande somme d’argent pour en acquérir sa maison de rêve.

Avec un prêt long, les primo-accédants peuvent même s’offrir un achat neuf qui est presque impossible d’acquérir avec un prêt sur 15 ou 20 ans.

Avec tous ces avantages offerts, il est à noter que ce type d’emprunt est un peu risqué avec les aléas possibles qui peuvent se produire dans la vie de l’emprunteur, lui menant à une défaillance de remboursement. Il est donc conseillé de bien étudier ce type d’offre et mettre toutes les possibilités devant.

L’assurance emprunteur, une autre source d’économies

De nombreux paramètres entrent dans la détermination du coût global d’un prêt immobilier. En effet, l’emprunteur peut réaliser de très belles économies en jouant sur son assurance de prêt.

Exigée par la banque pour un crédit immobilier, l’assurance emprunteur est également une protection efficace en cas d’accident de la vie. Son choix dépend de nombreux critères qu’il est indispensable de prendre en compte avant de souscrire.

La cotisation d’assurance – également appelée prime – est la somme payée par l’assuré en contrepartie des garanties accordées par l’assureur. Son paiement et l’évolution de son tarif sont soumis à certaines règles.

Il faut donc bien choisir le mode de paiement de la prime de son assurance. En effet, l’emprunteur peut choisir une prime fixe pendant toute la durée de son prêt. Cette modalité est surtout préférable pour ceux qui pensent à revendre le bien acquis dans un délai de 7 à 8ans.  Sinon, elle peut être dégressive par rapport au capital à rembourser. C’est-à-dire elle est plus importante pendant les premières années du prêt.

Les formalités de souscription d’une assurance pour un prêt long sont les mêmes que celles d’un prêt court à condition que l’assuré est âgé de moins de 35 ans. Sinon, d’autres formalités sont exigées tel que des tests complémentaires en cas de maladies.

 

 

 

 

Back to Top