Actualités crédit immobilier

 

Les Franciliens envahissent le marché de l’investissement locatif à Toulouse

Le 17/09/2019 par admin

 

Les ménages Franciliens semblent être très intéressés par l’investissement locatif à Toulouse. Une étude récente révèle que la Ville Rose attire plus les investisseurs de la région parisienne que les Toulousains ou les Haut-Garonnais.  Les ménages souhaitant acheter un logement à Toulouse en vue de le mettre en location sont majoritairement des quadragénaires qui présentent des situations professionnelles et financières stables et qui font recours aux crédits immobiliers pour financer leurs projets.

Les Franciliens envahissent le marché de l’investissement locatif à Toulouse

Les investisseurs à Toulouse préfèrent acheter dans le neuf

Une récente étude menée par un professionnel de l’immobilier concernant le marché de l’investissement locatif à Toulouse, révèle que les Franciliens sont les plus séduits par l’investissement dans cette ville.

L’étude montre que la moitié des projets d’investissements réalisés à Toulouse appartiennent à des bailleurs venant de la région parisienne. Cependant, les Toulousains ne semble pas être très intéressés par le marché du locatif puisqu’ils n’y représentent que 14%.

Selon l’étude,

« Les investisseurs franciliens sont plus attirés par le neuf. »

En effet, selon les chiffres de l’étude, 80% des investisseurs franciliens sont plus séduits par l’investissement dans le neuf. Ils préfèrent en plus faire l’acquisition des appartements qui sont fait plus rapides à mettre en location que les maisons individuelles qui prennent un peu plus de temps.

Les habitations collectives sont plus demandées que les maisons. En effet, ces types de logement trouvent facilement des locataires alors que les maisons restent plus longtemps sur le marché. L’achat des maisons n’est ciblé que par 5% des futurs investisseurs.

Les ménages qui sont à la recherche de l’achat d’une résidence principale choisissent généralement l’immobilier ancien. Même dans l’immobilier ancien, les acheteurs privilégient les appartements dans le centre-ville. L’acquisition des maisons se fait surtout dans les périphéries des villes.

Les investisseurs franciliens sont des cadres supérieurs d’une quarantaine d’années

Les propriétaires bailleurs franciliens à Toulouse sont âgés d’une quarantaine d’années et sont majoritairement des cadres supérieurs. Le revenu moyen d’un investisseur francilien s’élève à 72 000 euros par an.

Ces investisseurs font recours au crédit immobilier pour financer leur projet et contractent une moyenne de 190 000 euros qu’ils rembourseront sur 22 ans.

De l’autre côté, les toulousains ne sont pas séduits par l’investissement locatif. Ils sont le plus souvent à la recherche de leur première résidence principale. Ils se tournent pour ce fait vers l’immobilier ancien.

En conclusion, l’investissement locatif à Toulouse attire les particuliers de la région parisienne plus que les locaux.

 

 

 

 

Back to Top