Actualités crédit immobilier

 

Les emprunteurs, continueront-ils de profiter de taux immobiliers bas ?

Le 15/04/2019 par admin

 

Depuis les trois ans derniers et jusqu’aujourd’hui, les souscripteurs de crédits continuent de bénéficier de taux immobiliers et de conditions d’octroi très favorables. Le prêt immobilier n’a jamais été aussi avantageux et de nombreux ménages étaient capables d’accéder à la propriété par le biais d’un crédit. Les banques mènent une très forte concurrence pour capter plus de nouveaux clients. Cependant, les experts du secteur prévoient que cette situation ne se prolongera pas pour longtemps.

Les emprunteurs, continueront-ils de profiter de taux immobiliers bas ?

© Crédit photo : blogonautes

Le taux immobilier ne permet pas d’évaluer seul le coût d’un crédit

Depuis 3 ans successifs, les taux immobiliers ont gardé un niveau historiquement bas. En effet, le seuil des 2% n’a pas était atteint et les meilleurs profils pouvaient profiter de décotes plus importantes. Un expert explique que, « La volonté des banques de prêter est très forte et elles peuvent consentir des décotes supplémentaires pour séduire de nouveaux clients ».

En addition, les banques en concurrence vive, ont continué de proposer des conditions d’octroi souples. Les emprunteurs ont été donc nombreux à accéder à la propriété.

Cependant, lors de la souscription d’u crédit immobilier, le taux n’est pas le seul paramètre à prendre en compte pour évaluer le coût du crédit. En effet, de nombreux autres paramètres doivent être bien pris en considération. Par exemple, les frais annexes liés à la souscription du crédit peuvent s’avérer chers dans la plupart du temps.

Le coût de la garantie et de l’assurance du prêt immobilier sont aussi largement déterminant du coût final de l’emprunt. En addition, dans certains cas, si l’emprunteur ne peut pas présenter une garantie suffisante pour la banque, sa demande de crédit sera refusée.

Les taux doivent  rester bas au cours de 2019

Pour cette année 2019, les taux immobiliers ne devraient pas augmenter. En effet, la BCE a déjà confirmé qu’elle gardera une politique de remboursement favorable et un taux directeur bas ce qui laisse aux banques prêteuses une marge assez suffisante pour continuer à proposer des taux avantageux.

Après les derniers mouvements des « gilets jaunes », les banques cherchent à fidéliser des clients qu’à faire des gains financiers.

En effet, les établissements bancaires proposent en addition aux taux bas, des crédits immobiliers à durée plus allongée. Ces crédits profitent aux ménages les plus modestes et aux primo-accédants.

Le moment est donc encore favorable à souscrire un emprunt immobilier pour concrétiser son projet. Les taux immobiliers vont éventuellement augmenter.

 

 

 

 

Back to Top