Actualités crédit immobilier

 

Les effets du recentrage du prêt à taux zéro sur la primo-accession

Le 02/02/2019 par admin

 

Le prêt à taux zéro est l’un des principaux dispositifs d’aide à l’accession à la propriété. Ce dispositif a permis à des milliers de primo-accédants de financer leurs projets d’achat. Or, cette aide a été récemment recentrée par les pouvoirs publics. En fait, les conditions d’octroi du PTZ ont été resserrées selon la zone où on souhaite faire son achat. Ce changement a clairement affecté l’activité du secteur immobilier.

Les effets du recentrage du prêt à taux zéro sur la primo-accession

Recentrage du PTZ dans l’ancien aux zones C et B2

Le début de l’année 2018 a été marqué par un changement majeur dans le secteur immobilier. En effet, les deux grands dispositifs d’aide, l’APL accession et le prêt à taux zéro ont été réformés. Pour les ménages accédant pour la première fois à la propriété à titre d’achat de leur résidence principale, la suppression de l’APL accession et le recentrage du PTZ les ont largement pénalisés.

En effet, ceux qui souhaitent financer l’achat d’un logement ancien, le PTZ n’est plus éligible dans les zones A, A bis et B1. Donc, ce dispositif reste éligible dans les zones rurales (zone C) et dans les périphéries de moyennes villes (zone B2).

En addition, pour bénéficier du PTZ dans l’ancien, il faut que l’emprunteur s’engage à la réalisation des travaux dont le coût correspond à 25% du montant total de l’opération d’achat.  Dans cette condition, le PTZ permet de financer 40% du montant total de l’achat.

Suppression du PTZ pour le neuf dans les zones B2 et C

Le prêt à taux zéro reste éligible dans les zones A, A bis et B2 pour une acquisition dans le neuf. La quotité du financement par PTZ dans ces zones est estimée à 40%. Ces zones regroupent la Capitale, les grandes agglomérations et leurs périphéries. En revanche, la quotité est réduite à 20% pour une acquisition dans les zones B2 et C.

Les potentiels acquéreurs qui visent acheter dans les zones B2 et C ont jusqu’au 31 décembre 2019 pour faire leurs acquisitions, car le PTZ sera supprimé dans ces zones à partir du prochain 1er janvier.

Tout potentiel acquéreur devrait faire recours à une simulation de prêt immobilier pour qu’il puisse évaluer sa capacité d’emprunt avec les aides dont il pourra y faire recours.

Une baisse de l’activité des professionnels suite au recentrage du PTZ

Le recentrage du prêt à taux zéro a eu tant d’effet sur les acheteurs que sur les professionnels du secteur immobilier. En effet, selon un expert du secteur : ‘‘le pourcentage de dossiers de crédits à l’habitat impliquant un prêt à taux zéro est passé de 15 % à moins de 10 %.’’

Maisons France Confort, le constructeur de maisons individuelles affirme que 15% de ses clients qui bénéficiaient auparavant du PTZ, n’en  peuvent plus.

En conclusion, le prêt à taux zéro a permis à de nombreux primo-accédants d’accéder à la propriété et son recentrage a pénalisé une majorité d’entre eux.

 

 

 

 

Back to Top