Actualités crédit immobilier

 

Les conditions du Prêt à taux zéro, sont-elles peu souples ?

Le 31/05/2019 par admin

 

Le prêt à taux zéro est un prêt immobilier remboursable sans intérêts. C’est une aide destiné aux emprunteurs qui souhaitent financer l’achat de leur première résidence principale en finançant une partie du montant d’achat. De nombreux ménages Français ont bénéficié de cette aide aux cours des dernières années pour devenir propriétaire. Malgré les avantages offerts par le PTZ, l’obtention de ce prêt est parfois difficile.

Les conditions du Prêt à taux zéro, sont-elles peu souples ?

Certaines conditions du PTZ sont non négociables

Le prêt à taux zéro ne finance pas la totalité du montant de l’opération d’achat, il ne permet que 40% de la somme nécessaire pour faire l’acquisition. En effet il doit être combiné avec un prêt classique qui sera accordé selon les conditions sur le marché immobilier.

Les primo-accédants bénéficient largement de cette aide publique. Cependant, le PTZ présente certaines difficultés. En effet, il est impossible de moduler les échéances dans le cadre d’un PTZ. C’est le principal inconvénient pour la plupart des bénéficiaires.

Généralement, pour un crédit classique, quand l’emprunteur rencontre des difficultés financières et que ses revenus enregistrent une baisse, il lui serait proposé de régler à nouveau le montant du crédit ou bien les échéances. Par contre, dans le cadre d’un prêt à taux zéro ces options ne sont pas proposées. En effet, ceux qui souhaitent négocier les conditions d’un PTZ en cours seront confrontées à un refus systématique.

Théoriquement, cette opération est faisable. Mais, pratiquement elle s’avère trop complexe puisqu’il faut se référer aux termes du contrat du crédit.

Les emprunteurs qui ont souscrit leurs PTZ en 2015 avant la baisse historique des taux immobiliers et qui souhaitent bénéficier de cet avantage doivent attendre à une bataille juridique tout en pouvant perdre les avantages offerts par ce dispositif.

Quels avantages du PTZ peuvent-ils être transférables ?

Le prêt à taux zéro est une aide destinée aux primo-accédants. C’est-à-dire aux ménages qui font l’acquisition de leur première résidence principale ou ceux qui n’ont pas été propriétaires d’une résidence principale depuis les 2 ans qui précède la demande du prêt. Les ménages souhaitant faire l’acquisition d’une résidence secondaire ne bénéficient pas du PTZ.

Il est tout à fait possible de faire une demande de transfert du PTZ sous condition que :

  • Le nouveau logement à acquérir soit éligible au prêt à taux zéro,
  • L’établissement bancaire donne son accord,
  • L’emprunteur ne change pas de banque prêteuse.

Ces conditions sont difficiles à accomplir mais restent tout à fait possibles.

 

 

 

 

Back to Top