Actualités crédit immobilier

 

Les conditions de l’éco-Prêt à taux zéro sont assouplies

Le 08/05/2019 par admin

 

L’éco-Prêt à taux zéro est un crédit destiné aux propriétaires qui souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. En 2019, la nouvelle loi des finances profitent à ces propriétaires en assouplissant les conditions d’octroi de l’éco-PTZ. Le changement majeur est la suppression de l’engagement qui oblige les bénéficiaires de réaliser un bouquet de travaux pour être éligibles à l’éco-PTZ. Ces mesures sont applicables depuis le 1er mars 2019.

Les conditions de l’éco-Prêt à taux zéro sont assouplies

Le bouquet de travaux n’est plus obligatoire

Depuis l’année dernière, les propriétaires des logements attendaient avec impatience l’assouplissement de l’accession à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Cette année, le rêve a été réalisé avec la mise en place de la nouvelle loi des finances.

A partir du dernier 1er mars, les ménages sont désormais éligibles à l’éco-PTZ seulement en réalisant une seule tâche des améliorations qui sont impliquées dans le dispositif. Alors que, auparavant, ils devraient s’acquitter de tout un bouquet de travaux (travaux d’isolation thermique, d’installation de chauffage, de production d’eau chaude, …).

La liste des travaux sera étendue

A partir du 1er juillet 2019, la liste des travaux éligibles à l’éco-prêt à taux zéro sera étendue aux travaux d’isolation des planchers bas. Cette mesure va assouplir encore les conditions d’octroi de ce prêt. En effet, elle permettra aux ménages de souscrire un éco-PTZ pour différentes interventions :

  • Isolation totale de la toiture, isolation de la moitié ou plus des murs qui donnent sur l’extérieur, isolation de 50% (ou plus) des parois vitrées, remplacement des planchers bas et des portes extérieures.
  • Mise en place d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire, moins consommant en énergie.
  • Mise en place des installations qui fonctionnent avec une source d’énergie renouvelable pour le chauffage du logement et/ou pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Plus de logements sont éligibles aux dispositifs

Une autre mesure importante qui a été introduite dans l’éco-prêt à taux zéro est que plus de logement à rénover sont désormais éligibles à ce dispositif. Pour le moment, seulement les logements dont la construction a été achevée avant le 1er janvier 1990 qui peuvent bénéficier de l’éco-PTZ. A partir du 1er juillet 2019, tous les logements de plus de deux ans sont désormais éligibles.

Les autres conditions du prêt ont été maintenues :

  • Pour les résidences principales, le montant financer par ce prêt est plafonné à 30 000 euros,
  • Le prêt doit être remboursé sur une durée maximale de 15 ans,
  • L’éco-prêt à taux zéro peut être cumulé avec le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique).

 

 

 

 

 

Back to Top