Actualités crédit immobilier

 

Les ‘‘bons profils’’ obtiennent des taux immobiliers plus favorables

Le 26/10/2018 par admin

 

Par rapport aux dix dernières années, les taux immobiliers ont considérablement baissé. En mois de juin, ils ont atteint le plancher historique du l’automne 2016. Les ménages sont donc plus enthousiastes à souscrire des crédits pour financer leurs achats malgré la hausse des prix des logements et la baisse des aides d’accès à la propriété. Aujourd’hui, le prêt immobilier fait le premier produit d’appel pour les banques et les meilleurs profils sont capables de décrocher des taux encore plus avantageux. Les indices restent stables pour cette rentrée 2018, et la remontée des taux ne semble pas être pour tout de suite.

Les ‘‘bons profils’’ obtiennent des taux immobiliers plus favorables

Les taux bas, une stratégie prise par les banques

Les banques qui n’ont que quelques mois pour atteindre leurs objectifs commerciaux, gardent leurs taux immobiliers toujours très bas et offrent des conditions d’octroi très avantageuses. En effet, attirer de nouveaux clients en faisant baisser les taux reste une stratégie très efficace pour les établissements bancaires.

Cette tendance devrait se poursuivre jusqu’à la fin de cette année. Par ailleurs, la Banque Centrale Européenne déclare maintenir les taux directeurs à leur niveau actuel jusqu’au deuxième semestre 2019.

En mois de juillet, les particuliers pouvaient emprunter à un taux moyen de 1.43% contre 1.57% pendant la même période il y a un an. Alors que, en 2013, le taux moyen de crédit était de 3.08%.

La situation est donc très favorable au profit des emprunteurs qui souhaitent finaliser leurs achats et à ceux qui peuvent à tout moment racheter ou renégocier leurs crédits à des taux très bas.

Suite à cette baisse remarquable des taux d’emprunt, le pouvoir d’achat des ménages français a augmenté de 30% entre 2007 et 2017. Il serait donc dommage de ne pas profiter du coût faible du crédit, les taux ne vont pas rester à ces planchers record.

En effet, les professionnels du secteur craignent une hausse brusque des taux qui va marquer un arrêt du dynamisme du marché.

Les meilleurs dossiers profitent de taux encore plus bas

Loin d’avoir atteint leurs objectifs commerciaux, les établissements bancaires dopent la souscription des crédits en proposant des taux immobiliers extrêmement bas. En effet, l’Observatoire Crédit Logement / CSA souligne que « face à une demande qui s’est affaiblie et à la hausse des prix de l’immobilier, la plupart des établissements de crédit ont amélioré les conditions de prêt ».

Cependant, les taux les plus favorables ne sont pas octroyés à tous les emprunteurs. Seuls les meilleurs profils peuvent décrocher les meilleurs taux. Les profils pour lesquelles les banques peuvent appliquer des décotes sont en premier lieu les primo-accédants à qui les banques privilégient des prêts à longues durées (25 à 30 ans).  En addition, les emprunteurs qui exercent les professions libérales liées à la santé ou au juridique, les emprunteurs dotés d’importants revenus (plus de 4 000 € par mois), les ménages (les couples) percevant plus de 100 000 € par an, les emprunteurs avec apport personnel conséquent (plus de 10%) et les habitants de la région d’Île-de-France, sont aussi considérés comme des bons profils à sui les banques accordent des conditions et des taux avantageux.

Même les emprunteurs à revenus modestes peuvent bénéficier de taux bas et de conditions favorables puisque les banques ont aussi développé des formules en faveur de ces ménages.

 

 

 

 

Back to Top