Actualités crédit immobilier

 

Les atouts sur la négociation du taux prêt immobilier

Le 12/12/2017 par admin

 

Lors du financement de votre projet d’achat d’un bien immobilier, plusieurs éléments du contrat du prêt sont à considérer. Bien évidement le taux prêt immobilier. Le taux proposé par la banque dépend naturellement du profil du client et de sa demande. Actuellement  les taux sont au plus bas, mais il faut encore savoir comment « parler » à son banquier pour le convaincre de vous financer dans les meilleures conditions.

Les taux de chaque banque varient dans le temps

Afin d’obtenir des conditions de financement très favorables, la présentation du dossier et de votre profil emprunteur permettent de séduire le banquier à s’ouvrir à la négociation.

Chaque banque va étudier en détail votre profil d’emprunteur et observe de qu’elle façon vous gérez votre compte. Donc évitez les défauts de paiement et les dépenses inutiles afin de pouvoir obtenir le meilleur taux prêt immobilier.

Les montants des taux prêt immobilier varient d’un organisme bancaire à un autre au cours du temps. Cette variation peut être régulière (toutes les semaines ou les 15 jours). Pour d’autres cela sera un peu plus espacé (tous les mois ou plus rarement tous les trimestres). C’est pour cette raison qu’il est indispensable de consulter plusieurs établissements. En fait rien ne vous empêche de faire « un tour de piste » pour une mise en concurrence. Et étant donnée l’état du marché il est certainement possible d’obtenir quelques avantages supplémentaires notamment en terme de taux.

Ça serait également intelligent de s’adresser à un expert du domaine (courtier en crédit immobilier) facilement accessible sur internet. Celui sera capable de négocier pour votre compte et obtiendra le plus souvent un  taux d’emprunt intéressant.

Pour comparer et négocier, vous devez prendre en compte non pas le taux affiché mais le taux réel, appelé « taux effectif global » (TEG), qui englobe l’ensemble des frais. Les frais de dossier sont calculés en pourcentage de l’emprunt mais sont plafonnés, au contraire des coûts d’assurance.

Votre situation personnelle et professionnelle impacte fortement vos conditions d’emprunt

Chaque banque va étudier en détail votre profil d’emprunteur. Plusieurs critères diffèrent un bon dossier immobilier d’un moyen tels que :

  • La situation professionnelle dont la meilleure d’entre elles étant un CDI de plus d’une année. C’est un critère qui permet au banquier d’estimer votre stabilité financière.
  • Le salaire (à partir des trois derniers bulletins de paie).
  • Votre épargne (visible à travers vos trois derniers relevés de compte). Evidemment, si vous disposez d’une épargne, vos chances de « faire accepter » votre dossier, seront d’autant plus grandes que cette épargne sera importante et régulière. Et en plus de l’aspect sécuritaire pour la banque, cela démontrera, aussi, votre capacité à gérer, rigoureusement et sans risque, votre budget quotidien.
  • L’apport personnel : Plus l’apport personnel est important, plus le taux du prêt est bas. C’est logique puisque la banque prend moins de risques en prenant une garantie sur un bien financé à 50% à crédit que si l’emprunt représente 80%, voire plus, du coût d’acquisition…
  • Le ratio d’endettement : En général, elles acceptent difficilement un niveau supérieur à 30% des revenus.
  • L’âge : l’assurance est plus élevée si vous avez plus de 36 ans.
  • La durée du prêt : une longue durée augmentera le taux prêt immobilier

Donc pour déterminer votre position de force vis-à-vis du banquier, c’est-à-dire si vous êtes aux mesures de bien négocier et pour bénéficier du meilleur taux prêt immobilier, il est nécessaire de disposer d’un fort dossier d’emprunt.

 

 

 

 

 

 

Back to Top