Actualités crédit immobilier

 

Le volume des crédits immobiliers souscrits est différent selon les régions

Le 26/08/2019 par admin

 

En mois de mars la Banque de France a publié ses statistiques concernant le volume des encours aux crédits immobiliers souscrits dans les différentes régions de l’Hexagone. Les chiffres publiés montrent un grand écart des volumes selon la région. Cette différence est à l’origine de nombreux paramètre que nous identifierons ci-dessous.

Le volume des crédits immobiliers souscrits est différent selon les régions

Des écarts significatifs

La région Île-de-France enregistre les plus hauts chiffres des encours de crédits immobiliers. En effet, 25% (957,5 milliards d’euros) des encours sont enregistrés dans cette zone.

14.2% du total des financements cédés pour les achats de résidences se localisent dans le Centre Val de Loire, ce qui correspond à 34,2 milliards d’euros.

1.44% correspondant à 3.5 milliards d’euros, sont consacrés à la Corse.

Principaux paramètres affectant le volume des encours

Il existe de nombreux paramètres affectant le volume des encours de crédits immobiliers dans une région quelquonque. Parmi les principaux paramètres figurent les revenus par habitant et le prix de l’immobilier.

Les régions occupant les premières places sont Auvergne-Rhône-Alpes et les régions d’Île-de-France. En effet, les revenus par habitant dans ces zones sont assez importants. Par conséquent, la capacité d’emprunt est aussi importante.

L’encours moyen par habitant dans ces territoires est élevé. Il s’élève à :

  • 19 831 euros pour l’Ile-de-France ;
  • 15 487 euros pour l’Auvergne-Rhône-Alpes.

Les prix immobiliers les plus élevés sont enregistrés dans la région francilienne. Par contre, les prix sont différents d’une région à l’autre à l’ « Aura ».

Le nombre d’habitants affecte aussi le volume des encours

L’évolution du marché du crédit immobilier est proportionnelle à celle du nombre d’habitants ans la région. En effet, plus le nombre d’habitants est important plus l’encours aux crédits augmente.

Le volume d’encours le plus important (38%) est enregistré dans les deux régions qui représentent le plus grand nombre d’habitants ; l’Île-de-France avec 18,26 %  de la population et Auvergne-Rhône-Alpes avec 12,4 %.

L’Occitanie, Haut-de-France et la Corse sont classées les dernières puisque le dynamisme économique de ces régions est trop bas. Dans ces régions, les ménages sont principalement concernés par le pouvoir d’achat.

En conclusion, le volume d’encours aux crédits immobiliers est différent selon les régions. Il est directement influencé par les revenus par habitant, les prix de l’immobilier et le nombre d’habitants.

 

 

 

 

Back to Top