Actualités crédit immobilier

 

Le moment est opportun pour souscrire un emprunt immobilier

Le 07/08/2018 par admin

 

Souscrire un emprunt immobilier pour faire l’achat d’un logement reste encore très bon marché en juillet 2018. Sur un marché immobilier de nouveau très dynamique, les banques se livrent une concurrence intense pour capter les meilleurs profils. Elles continuent de proposer des taux toujours très bas, des décotes toujours plus importantes, sans compter les critères d’octroi de prêt qui sont plus souples. Les prêts longs ont aussi fait retour et bénéficient aux ménages les plus modestes.

La hausse des prix immobiliers grignote le pouvoir d’achat des Français, notamment celui des jeunes primo accédants. Et depuis le 1er janvier 2018, ces derniers ne bénéficient plus de conditions d’éligibilité au PTZ aussi favorables que celles des années précédentes. Heureusement, pour booster leur capacité d’achat, les futurs propriétaires peuvent encore compter sur des taux d’intérêts attractifs et le retour des prêts à 25 ans et même à 30 ans.

Le moment est opportun pour souscrire un emprunt immobilier

Des décotes supplémentaires sur les taux immobiliers

De façon générale, et afin de réguler la demande,  les banques qui accordent des emprunts immobiliers, relèvent leurs taux en période estivale de l’été. En effet,  les taux d’intérêt ne remontent pas. En juillet, la majorité des établissements bancaires a ainsi opté pour le statu quo, quand les autres procèdent – encore – à des légers replis.

On voit ainsi à nouveau des crédits accordés à moins de 1 % sur 15 ans, de 1,25 % sur 20 ans et 1.30 % sur 25 ans. Ce sont des durées relativement longues offertes aux primo-accédants et aux acquéreurs à revenus modestes, qui souhaitent acquérir un logement dans les grandes villes caractérisées par l’envolée des prix de l’immobilier.

Les emprunteurs qui souhaitent s’endetter sur 20 ans, avec un tel taux, ils peuvent bénéficier d’un capital de 210 000 euros correspondant à une mensualité de 1 000 euros.

Comment expliquer ce choix des établissements bancaires de maintenir leurs taux à des niveaux planchés ? Selon un professionnel du secteur, la raison est toute simple : « Les banques sont en retard sur leurs objectifs (10 à 20% selon les établissements, rares sont ceux qui les ont atteints), le marché étant moins porteur que prévu. »

Afin de rattraper à ce retard, les banques offrent donc des conditions de prêt plus souples, comme les prêts longs, octroi de crédits sans apport personnel ou nouvelles décotes sur des taux déjà exceptionnels pour attirer les meilleurs clients.

Les conditions sont également très intéressantes pour ceux qui souhaitent renégocier leur prêt immobilier, d’autant plus qu’il est aujourd’hui possible de renégocier également son assurance emprunteur.

Pas de remontée prévue pour les taux

Pour ceux désireux de s’offrir un logement, un professionnel du secteur les assure en affirmant que

‘‘Les taux devraient se maintenir à leur niveau bas à court et moyen terme. Malgré le traditionnel ajustement à la hausse du mois d’août chez certaines enseignes, les barèmes toutes durées confondues ne devraient pas dépasser 2 % d’ici la fin de l’année.’’

En addition, le rendement du taux des OAT 10 est de nouveau sous a barre du 0.7%, ce qui renforce les prévisions de la stabilité des taux d’emprunt immobilier.

Puisque les banques n’ont pas encore atteint leurs objectifs commerciaux, ils n’ont aucun intérêt à faire augmenter les taux sur les crédits logement. Elles doivent en fait rattraper au retard en ce qui concerne la production des crédits immobiliers.

Donc, les taux ne devraient pas augmenter d’une façon remarquable d’ici vers la fin de l’année, et les conditions d’emprunt immobilier resteront favorables aux accédants à la propriété.

 

 

 

 

Back to Top