Actualités crédit immobilier

 

Le marché du crédit immobilier sera affecté par le prélèvement à la source

Le 28/11/2018 par admin

 

A partir du 1er janvier 2019, le prélèvement à la source des impôts va être effectué directement sur les salaires par les employeurs. Donc, les revenus nets vont baisser. Les emprunteurs craignent que cette baisse va affecter leur capacité à contracter un crédit immobilier. En effet, lors de la souscription d’un crédit, l’établissement bancaire demandera à son client ses trois dernières fiches de paie pour qu’il puisse établir la capacité d’emprunt à partir du revenu net indiqué. Donc, une baisse du revenu net engendre-t-elle une baisse de la capacité d’emprunt ?

Le marché du crédit immobilier sera affecté par le prélèvement à la source

Une incertitude des potentiels acquéreurs

Les professionnels du crédit immobilier ainsi que les futurs acheteurs s’interrogent à propos les effets du prélèvement à la source. En effet, les professionnels craignent la baisse de la demande sur le marché puisque les potentiels acquéreurs vont revoir leur capacité d’emprunt à la baisse.

Les ménages qui n’ont pas encore lancé leurs projets d’achat vont certainement reconsidérer la possibilité. En attendant la réaction des établissements de financement envers cette nouvelle réforme, personne ne va être encouragé 0 s’endetter avec la baisse de son salaire net. Les mesures qui vont être prise par les banques vont être donc très décisives.

« Certains Français pourraient avoir le sentiment de débuter le mois avec un salaire inférieur, en particulier ceux qui payaient leurs impôts au tiers, souvent avec une épargne de précaution. On peut craindre un attentisme des emprunteurs au 1er semestre, le temps qu’ils s’habituent à cette nouvelle gestion de leur finance ». Analyse un professionnel.

Afin d’éviter un effet psychologique néfaste sur les emprunteurs et donc sur le demande de crédit, un arrêté publié le 12 mai dernier au Journal Officiel modifie la rédaction de la fiche de paie.

Le bulletin de salaire devra donc d’abord mentionner en caractères gras le « net à payer avant l’impôt sur le revenu », c’est le net à payer qui figure aujourd’hui sur la fiche. Plus bas, sera indiqué le « net à payer après l’impôt », ce qui correspondra au montant crédité sur le compte du salarié.

Des mesures doivent être prises par les banques

Dans le cadre d’un crédit immobilier pour l’achat d’un logement, la capacité d’emprunt permet de déterminer le montant possible à obtenir pour financer son achat. Le calcul de la capacité d’emprunt repose sur deux facteurs : le taux d’endettement et le reste à vivre.

Personne ne peut prévoir l’évolution du marché suite au prélèvement à la source sauf les banques prêteuses. En effet, elles risquent d’être pénalisées suites au refroidissement des acquéreurs envers la souscription des crédits. Elles doivent donc revoir leurs méthodes de calcul de la capacité d’emprunt.

Si l’établissement bancaire s’appuie sur le net à payer, la capacité d’emprunt va automatiquement diminuer. Les revenus étant plus faibles, l’emprunt sera plus lourd à supporter. Le capital emprunté sera donc révisé à la baisse. Toutefois, pour ne pas pénaliser les emprunteurs, les banques pourront prendre en considération le salaire net à payer avant impôt. Dans ce cas, la capacité d’emprunt ne sera pas impactée.

Pour le moment, les banques n’ont rien confirmé. Il faut donc attendre la nouvelle année pour voir l’effet du PAS sur le marché du crédit immobilier.

 

 

 

 

Back to Top