Actualités crédit immobilier

 

Le contrat d’assurance prêt immobilier de la banque n’est pas obligatoire

Le 14/08/2019 par admin

 

Dans le cadre de la souscription d’un crédit à l’habitat, la banque propose automatiquement son contrat d’assurance prêt immobilier qu’on appelle contrat groupe à l’emprunteur. Ce contrat est groupé à celui du prêt de telle façon que l’emprunteur signe son contrat de prêt et d’assurance en même temps. Or, selon la loi, l’emprunteur n’est pas obligé de souscrire l’assurance prêt de la banque prêteuse et il est tout à fait libre de choisir  un autre établissement assureur. 50% des emprunteurs sont ignorants de cette possibilité.

Le contrat d’assurance prêt immobilier de la banque n’est pas obligatoire

Faire jouer la concurrence et comparer les tarifs

Depuis que Christine Lagarde était le ministre des Finances, il était possible de déléguer son assurance prêt immobilier à un établissement autre que la banque prêteuse. En effet, la loi Lagarde a été mise en place depuis 2010 et consister à la possibilité de changer d’assureur lors de la souscription du crédit immobilier.

En 2014, la loi Hamon est venue renforcer les dispositions de la loi Lagarde et a permis à tout souscripteur de prêt de déléguer son assurance après 12 mois d’engagement.

En 2018, l’amendement Bourquin a complètement ouvert le marché à la concurrence en insistant sur la possibilité de résilier l’assurance prêt annuellement à chaque date d’anniversaire de la souscription du contrat.

La législation joue donc en faveur des emprunteurs qui  ne sont plus obligé d’accepter le contrat groupe de la banque par contre ils peuvent faire jouer la concurrence, comparer différentes offres et choisir la plus adaptée pour eux.

La loi est toujours méconnue

Un sondage qui a été mené auprès de 433 personnes révèle que,

« Plus de la moitié des emprunteurs immobiliers ignorent comment procéder pour changer d’assureur, bien qu’ils aient connaissance de la possibilité qui s’offre à eux. »

Suite à cette ignorance, 80% des souscripteurs de prêts immobiliers ne pensent pas à refuser le contrat groupe de la banque prêteuse et l’acceptent automatiquement. Alors que, 63% ne se retrouvent pas encouragés d’aller chercher des offres moins chères et plus compétitives.

Bien que, faire recours aux services d’un professionnel pour comparer les différentes offres et étudier l’offre proposée par la banque, peut leurs faire gagner beaucoup de temps et d’argent, 36% des emprunteurs sondés affirment « Ne pas avoir le temps d’effectuer un comparatif. ».

Il est vrai que 54% des interrogés souhaitent payer moins chère leur assurance prêt immobilier, leur attitude et manque d’enthousiasme envers la résiliation d’assurance se contraste avec leurs souhaits.

 

 

 

 

Back to Top