Actualités crédit immobilier

 

Le changement de l’assurance de prêt immobilier pour faire baisser le coût du crédit

Le 30/04/2019 par admin

 

Alors qu’elle n’est pas imposée par la loi, l’assurance de prêt immobilier est souscrite avec chaque crédit. Elle permet de protéger à la fois l’établissement prêteur des impayés et l’emprunteur en cas de défaut de remboursement. Elle est aussi importante que le taux d’intérêt en ce qui concerne la détermination du coût du crédit immobilier. Or, alors que la plupart des emprunteurs pensent toujours à négocier leurs taux et parfois à les renégociés, l’opération du changement de l’assurance de prêt est cependant méconnue malgré qu’elle peut  largement baisser le coût total d’un crédit à l’habitat.

Le changement de l’assurance de prêt immobilier pour faire baisser le coût du crédit

Changer d’assurance de prêt est possible depuis 6 ans

En 2014, la loi Hamon est entrée en vigueur pour permettre à tout détenteur de prêt immobilier de changer son contrat d’assurance de prêt immobilier en faisant recours à un autre établissement d’assurance autre que sa banque prêteuse. Ce changement du contrat d’assurance doit se faire dans les 12 mois qui suivent la signature du contrat.

Cette majeure révolution sur le marché du crédit et de l’assurance emprunteur est restée peu connue par les emprunteurs. En effet, on n’a pas enregistré un très grand recours à ce dispositif au cours des années.

Le 22 février 2017, l’amendement Bourquin est venu pour élargir le marché de l’assurance de prêt immobilier en permettant aux emprunteurs  de changer d’assurance à tout moment au-delà de a première année du prêt.

En effet, tout souscripteur de prêt immobilier pourrait résilier son assurance emprunteur tout en respectant la condition d’équivalence des garanties et un préavis de deux mois.

Ce dispositif est très bénéfique aux emprunteurs puisqu’ils les permettent de faire jouer la concurrence et d’obtenir des offres plus avantageuses que celui de leur contrat groupe de la banque, et donc de faire baisser le coût total du crédit. Les économies sont vraiment très intéressantes.

Le dispositif de changement d’assurance n’enregistre que de faibles recours

Dans certains cas, le coût de l’assurance de prêt immobilier pourrait atteindre la moitié du coût total du crédit. Donc, en faisant recours à une résiliation d’assurance dans ce cas, les économies à réaliser peuvent être très importantes.

Cependant, et par manque d’informations sur le dispositif, les emprunteurs à faire recours à l’amendement Bourquin reste peu nombreux.  En effet, seulement 7% d’entre eux profitent de ce dispositif pour réaliser des économies et baisser le coût de leur crédit.

La loi Hamon semble faire plus de succès avec 19% d’emprunteurs qui y font recours.

La cause principale de l’absence de demandes de résiliations d’assurance est le manque de communication et de l’information de la part des assureurs. Ces dispositifs restent donc méconnus  et le marché de l’assurance de prêt immobilier reste dominé par les banques.

 

 

 

 

Back to Top