Actualités crédit immobilier

 

En cas d’incapacité, l’assurance emprunteur garantit le remboursement de votre prêt immobilier

Le 15/12/2017 par admin

 

Tous, les organismes de crédit et les banques imposent certaines mesures afin d’être rembourser pour les  prêts immobiliers qu’ils accordent. En fait, le risque de ne pas pouvoir rembourser son crédit immobilier peut surmonter à tout moment. C’est pour cette raison que l’assurance pour un prêt immobilier est toujours exigée.

Les raisons pour lesquelles il faut souscrire à l’assurance du prêt

La souscription d’un contrat d’assurance emprunteur à tout demandeur d’un prêt immobilier est obligatoire. En effet, des incidents peuvent survenir et empêchent l’emprunteur de rembourser son crédit. Ces aléas de la vie sont : le décès, l’invalidité, l’incapacité de travail (partielle ou totale, temporaire ou définitive) ou la perte d’emploi (assurance chômage). Dans l’un de ces cas l’assurance couvre  les échéances restantes intégralement ou pendant la période d’incapacité de l’emprunteur. Donc l’assurance joue en faveur des deux parties : organisme prêtant et emprunteur.

En cas de décès, votre assurance de prêt immobilier prendra en charge le remboursement du capital restant dû de votre emprunt en fonction du taux de couverture. Ainsi vos héritiers ou votre co-emprunteur n’auront pas à supporter le remboursement par l’assurance emprunteur, du prêt contracté.

En fonction de votre profil emprunteur, de votre contrat et des garanties comprises, l’assureur prendra en charge les remboursements en cas de sinistre ou d’accident. Le coût global de l’assurance est lié aux différents niveaux de garantie souscrits. Pour un même profil, le montant sera plus ou moins élevé en fonction du niveau de garantie choisi.

Dans 85% des cas, l’assurance est contractée au sein du même organisme prêteur. Mais, elle peut être également déléguée à un organisme d’assurance externe.

Exemples d’assurances proposées :

  • Assurance décès: Remboursement du prêt en cas de disparition de l’emprunteur. Les héritiers n’auront pas à rembourser le crédit immobilier.
  • Assurance perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA): L’emprunteur a perdu toute son autonomie et a besoin d’être assisté dans ses tâches quotidiennes
  • Assurance invalidité permanente totale (IPT): L’assureur prend en charge les mensualités du prêt si le taux d’invalidité est supérieur à 66%.

Démarche de souscription d’assurance de prêt immobilier

Pour assurer le remboursement de son prêt immobilier. Il faut répondre aux questions permettant à l’assureur d’évaluer le risque et de définir le tarif de l’assurance. En effet,  un questionnaire portant sur votre état de santé doit être rempli. Les réponses doivent être précises et sincères et toute information erronée engage votre responsabilité. En se basant sur l’âge, l’état de santé et le montant emprunté, l’assureur peut vous demander des informations complémentaires (analyses de sang, examen physique…). Toute activité pratiquée, classée comme étant à risque, doit être également mentionnée puisqu’elle a un impact direct sur le tarif.

La recherche d’assurance pour son prêt immobilier avec un profil incluant un problème grave de santé (diabète, cancer…), s’avère difficile même impossible. Dans ce cas tous les assureurs et établissements de crédit appliquent la convention AERAS (Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé).

La convention AERAS intègre un « droit à l’oubli », qui permet aux personnes guéries d’un cancer et qui répondent aux conditions prévues à cette convention de ne plus avoir à signaler leur cancer à l’assureur.

Enfin si votre demande de souscription d’assurance de votre prêt immobilier été refusée suite à des conditions de risque, vous pouvez faire recours à des organismes externes qui sont prêt à couvrir ces risques.

 

 

 

 

 

 

 

Back to Top