Actualités crédit immobilier

 

L’accès facile au prêt bancaire compense la baisse du pouvoir d’achat

Le 22/07/2019 par admin

 

Le pouvoir d’achat des ménages Français a été fortement pénalisé par l’envolée des prix des logements. Cependant, l’accès facile au prêt bancaire leurs a permis d’accéder à la propriété. Les banques prêteuses sont en effet en très forte concurrence pour attirer plus de nouveaux souscripteurs de prêts et offrent pour cette raison des taux d’intérêts historiquement bas et des conditions d’octroi très assouplies, ce qui favorise le dynamisme du marché.

L’accès facile au prêt bancaire compense la baisse du pouvoir d’achat

Des taux immobiliers touchant des records

Les établissements cédants des prêts bancaires aux futurs accédants à la propriété, appliquent des taux immobiliers historiquement bas toutes durées confondues. En effet, un emprunteur qui souscrit un prêt immobilier sur 25 ans, peut négocier un taux immobilier de 1.50%.

Un prêt sur 20 ans est négociable pour un taux moyen de 1.25%, alors qu’un prêt sur 10 ans peut être octroyé à un taux moyen de 1.10%.

Cette condition avantageuse ne suffit pas cependant pour compenser la baisse du pouvoir d’achat des ménages en France.

En effet, les prix des logements en France sont en hausse constante depuis plusieurs mois. Cette flambée a particulièrement touché les primo-accédants et les ménages à revenus modestes qui doivent fournir un taux d’effort financier beaucoup plus important comparé aux autres ménages.

Les statistiques ont affirmé qu’en début d’avril 2019, le coût de l’acquisition d’un bien immobilier est presque égal à 4.5 années de salaires.

Cette baisse du pouvoir d’achat a incité les établissements bancaires prêteurs à baisser leurs exigences en matière d’apport personnel. Cette décision semble être en effet très efficace puisque les banques ont enregistré une hausse de leur production de 25% entre février et avril 2019 par rapport à la même période l’année précédente.

Rallongement de la durée du prêt

En addition à la baisse des taux immobiliers, les banques prêteuses ont mis en place d’autres moyens pour séduire leurs nouveaux clients. En effet, elles se montrent prêtes à céder des prêts bancaires à des durées de remboursement plus longues. Les emprunteurs peuvent donc profiter de crédits à l’habitat pour des durées de 25 ans et même 30 ans.

En début avril 2019, la durée moyenne d’un crédit immobilier s’est établie à 227 mois. Il est à noter que la durée allongée du prêt immobilier ne séduit pas seulement les ménages à revenus modestes. En effet, même les emprunteurs qui disposent de revenus confortables et de capacités d’emprunts élevées, préfèrent souscrire des prêts bancaires sur des durées supérieures à 15 ans.

 

 

 

 

Back to Top