Actualités crédit immobilier

 

L’accès au crédit immobilier est plus facile pour les ‘‘bons profils’’

Le 13/10/2018 par admin

 

Les taux d’intérêts et les conditions de crédit immobilier sont actuellement très favorables. Les banques sont à la recherche de nouveaux clients et proposent des offres plus intéressantes aux ‘‘ bons profils’’. Les emprunteurs jeunes sont les plus  favorisés par les banques. Ces dernières étudient minutieusement les dossiers de prêt afin d’éviter les problèmes ultérieurs avec ce type de clientèle. Différents paramètres sont pris en compte pour déterminer si l’emprunteur présente ou pas un ‘‘ bon profil’’.

L’accès au crédit immobilier est plus facile pour les ‘‘bons profils’’

Quelles sont les caractéristiques d’un ‘‘bon profil’’ emprunteur ?

Les banques prêteuses suivent presque la même tendance. Elles veulent rajeunir au maximum leur clientèle. Il est vrai que ce ne sont pas que les jeunes emprunteurs qui disposent de bons revenus, mais, à long terme, cette coopération est plus avantageuse pour la banque.

Lors de la souscription d’un crédit immobilier, est considéré comme jeune tout emprunteur qui a moins de 35 ans accédants pour la première fois à la propriété. En effet, l’âge moyen d’un primo-accédant est de 33 ans. Et quand on a moins de 35 ans, les avantages sont nombreux tant du côté des aides disponibles que des tarifs en matière d’assurance.

L’idéale pour une banque serait d’emprunter de l’argent à un jeune couple de moins de 35 ans dont les revenus mensuels sont supérieurs à 5 000 euros. Ce couple aura sans question le meilleur taux sur le marché.

D’autres paramètres entrent bien évidemment dans les critères d’obtention du crédit dont :

  • L’apport personnel: généralement les banques demandent au moins 10% du coût total du crédit. Cet apport servira notamment à payer les frais du notaire, les frais de dossiers et l’éventuelle commission de l’agence immobilière ;
  • Le taux d’endettement: il ne doit pas dépasser 33% des revenus mensuels de l’emprunteur ;
  • Situation professionnelle : En général, les banques privilégient les emprunteurs qui travaillent en CDI ou les fonctionnaires ;
  • Situation financière : la banque vérifie l’historique des comptes bancaires de l’emprunteur pour détecter d’éventuels découverte ou s’il s’agit d’une mauvaise gestion d’argent.

Un jeune est un client à long terme

Les banques ont une vision à long terme, c’est pourquoi les jeunes travailleurs sont leur cible favorite. Et oui, le patrimoine d’un jeune couple va (si tout se passe bien) s’agrandir avec le temps. En addition, ce sont des profils généralement moins risqués en cas de perte d’emploi. Et ce n’est pas tout, ils vont peut-être aussi fonder une famille et ouvrir des comptes en banque pour leurs enfants qui souscriront à leur tour des produits d’épargne et de placement.

C’est une clientèle très intéressante pour les banques qui seront très ravis d’y priver leurs concurrents. La compétition interbancaire est rude et proposer de bon taux sur un produit comme le crédit immobilier est devenue une bonne stratégie pour tenter de fidéliser cette cible.

Ce n’est pas seulement un avantage pour les banques d’avoir attiré un emprunteur jeune. Cet emprunteur qui bénéficie de taux et de conditions de crédit immobilier très avantageux, parviendra à réaliser son rêve et à acquérir sa résidence principale.

A titre d’exemple, un bien affiché à 450 000 euros à la capitale été acheté par un jeune couple de 32 et 34 ans. Avec un revenu mensuel de 6 700 euros et un apport personnel de 45 000 euros, ce couple a pu décrocher un taux de 1.12% pour un crédit immobilier sur 20 ans.

 

 

 

 

Back to Top