Actualités crédit immobilier

 

L’accès au crédit immobilier est difficile pour les personnes malades et handicapés

Le 22/06/2019 par admin

 

Actuellement en France, tout le monde peut souscrire un crédit immobilier bon marché. Les taux d’emprunt sont très bas et proches des records historiques atteints en 2016. Cependant, les personnes malades ou handicapés ne peuvent pas profiter de ces taux bas à cause de leurs conditions défavorables. Alors qu’ils peuvent présenter un apport et des revenus conséquents, souscrire un emprunt pour accéder à la propriété s’avère parfois impossible pour ces emprunteurs.

L’accès au crédit immobilier est difficile pour les personnes malades et handicapés

Souscrire un crédit immobilier est parfois impossible pour les malades

Alors que les conditions de la souscription d’un crédit immobilier en France  se sont énormément assouplies, les personnes présentant des problèmes graves de santé sont toujours confrontées à des difficultés de trouver des offres de crédit.

En effet, le marché de prêt immobilier affiche des signes favorables ; les taux sont à des niveaux historiquement bas et sont très proches de ceux atteints en octobre 2016, les conditions d’octroi proposés par les établissements bancaires sont très concurrentiels pour que ces derniers puissent atteindre leurs objectifs commerciaux fixés au début de l’année.

Alors qu’il est bien connu qu’un bon dossier est lié à la présentation de revenus conséquents et d’un apport personnel important, cette théorie ne s’applique pas quand l’emprunteur présente des problèmes graves de santé. En effet, même s’ils présentent tous les paramètres importants pour le montage d’un bon dossier, ils ne peuvent pas en profiter des mêmes conditions attractives qu’un emprunteur ne présentant pas de problème de santé.

Même si la personne malade ou handicapée se fait accompagner par un professionnel en courtage de prêt immobilier, leur demande de crédit peut facilement être refusée. Le refus de la banque peut être suite à différentes raisons ; soit le capital est jugé être trop élevé, soit le reste à vivre est insuffisant, d’autres banques excluent les allocations et prestations sociales lors du calcul des revenus. Or, les personnes malades ou handicapés ne présentent pas généralement des revenus élevés.

Assuré son crédit immobilier état malade est un obstacle majeur

Alors que les personnes handicapées ou malades affirment leur souffrance d’une discrimination évidente lors de la demande de souscription d’un crédit immobilier, les établissements prêteurs soulignent la difficulté d’emprunter de l’argent à ces profils.

En effet, les banques jugent qu’emprunter une grande somme d’argent sur une longue durée à un profil présentant des problèmes graves de santé est une opération risquée, puisque cet emprunteur peut facilement se retrouver en défaillance de remboursement suite à :

  • Son décès
  • Son invalidité partielle ou permanente
  • Son incapacité de travail
  • Sa perte d’autonomie.

Pour se protéger contre l’une ou plusieurs de ces aléas de vie, l’établissement prêteur soumette l’emprunteur à la souscription d’une assurance de prêt immobilier qui protègera les deux parties. C’est un obstacle majeur pour les emprunteurs malades.

En effet, ces derniers doivent payer trop chère leur assurance de prêt immobilier à cause de la majoration de prime. Parfois certaines garanties seront exclues et un refus peut même se produire. Dans ce cas, l’emprunteur ne pourra pas souscrire son crédit immobilier.

 

 

 

 

Back to Top