Actualités crédit immobilier

 

La résiliation d’assurance de prêt immobilier intéresse plus d’emprunteurs

Le 23/05/2018 par admin

 

L’assurance-crédit est une couverture imposée par les banques, elle permet de couvrir tous vos prêts immobiliers. Or, à partir du 1er janvier 2018, il est devenu possible pour tous les souscripteurs de crédits de résilier annuellement leurs contrats d’assurance, à chaque date d’anniversaire de ce dernier. On parle donc aussi de l’amendement Bourquin qui est venu assouplir la loi Hamon qui posait la résiliation de l’assurance emprunteur à tout moment mais seulement au cours de la première année suivant le prêt.

Donc, avec la loi Bourquin, la résiliation d’assurance de prêt immobilier est désormais possible à chaque date anniversaire du contrat. Ceci permet de bénéficier de belles économies et d’un contrat plus adapté.

La résiliation d’assurance de prêt immobilier intéresse plus d’emprunteurs

Plus de Français ont l’intention d’en profiter

A l’instar des précédentes évolutions législatives, cet amendement Bourquin veut favoriser le libre jeu de la concurrence sur le marché de l’assurance-crédit, ce qui doit se traduire par une source non négligeable d’économies pour l’emprunteur.

Selon un sondage fait à propos la législation en vigueur sur l’assurance emprunteur, le nombre des emprunteurs qui ont l’intention de résilier leur assurance a bien augmenté en seulement 5 mois, pour passer de 52 % en novembre 2017 à 78 % en mars 2018.

Le procédé qui consiste à passer par un organisme tiers pour choisir son assurance de prêt immobilier et ne plus accepter l’assurance groupe proposée par l’organisme prêteur, plus communément appelé délégation d’assurance, intéresse 68 % des sondés qui souhaitent faire baisser le coût global de leur prêt immobilier d’au moins 5000 euros, grâce à cette procédure. 25 % de ces emprunteurs sont prêts à résilier leurs assurances pour un gain potentiel qui se situe entre 100 à 1000 euros, et 43 % souhaitent réaliser des profits entre 1000 et 5000 euros.

Donc, on constate que les emprunteurs sont plus ouverts à l’idée de la résiliation annuelle d’assurance. En fait, en 2017, seulement 40% des sondés étaient prêts à faire jouer la concurrence et changer d’assurance pour réaliser des économies sur le coût du crédit.

Il est à noter que les économies les plus conséquentes seront faites par les personnes de moins de 40 ans, en bonne santé et avec une situation professionnelle stable.

Comment procéder à la résiliation ?

Les assurances en délégation proposent des taux inférieurs, permettant d’économiser : le coût est calculé au plus juste, selon le profil de l’assuré et ses risques. Les critères pris en compte seront les caractéristiques du prêt (capital emprunté, durée, taux) l’âge,  la profession, les activités sportives et enfin l’état de santé. Donc, la résiliation d’assurance serait plus profitable aux profils jeunes cadres n’ayant aucun problème de santé et non-fumeurs.

Les économies peuvent dépasser la dizaine de milliers d’euros si le prêt immobilier est récemment souscrit. En plus, même si les séniors n’ont pas vraiment la « cote » auprès des banques, en raison de leurs problèmes médicaux plus fréquents, ils peuvent, eux aussi, réaliser des économies en changeant d’assurance emprunteur.

Pour changer d’assurance emprunteur en mettant à profit le dispositif favorable de la loi Bourquin, il vous suffit de suivre les deux étapes successives suivantes :

  1. Définir la date anniversaire de votre contrat et soustraire 2 mois pour identifier la période de préavis à respecter pour un changement sans encombre,
  2. Envoyer vos différents courriers par voie de lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR).

En pratique, il faut savoir que votre établissement prêteur dispose de 10 jours ouvrés à compter de la réception de votre nouvelle assurance-crédit pour vous signifier par écrit son refus ou son acceptation.

La condition de l’équivalence des garanties doit aussi être respectée. C’est-à-dire les nouvelles garanties doivent être au moins équivalentes à celles souscrites au premier contrat d’assurance de prêt immobilier.

 

 

 

 

 

Back to Top