Actualités crédit immobilier

 

La réforme du prêt à taux zéro a largement pénalisé les ménages vendéens

Le 25/01/2019 par admin

 

Le prêt à taux zéro a facilité l’accès à la propriété pour de nombreux ménages Vendéens. Ils se sont servis de ce prêt comme complément pour un crédit immobilier classique ou pour d’autres outils de financement.  Or, les récentes réformes qui ont touché le prêt à taux zéro ont fortement pénalisé les ménages à la Vendée qui ne peuvent plus acquérir un logement.

La réforme du prêt à taux zéro a largement pénalisé les ménages vendéens

Forte baisse des aides d’accès à la propriété

Dans le cadre de sa « stratégie logement », le gouvernement a annoncé la baisse de nombreuses aides d’accès au logement. Une mauvaise nouvelle pour les ménages qui n’ont pas encore fait l’acquisition de leurs biens.

En effet, la suppression des APL accession et le réforme du prêt à taux zéro ont entré en vigueur le 1er janvier 2018.

En ce qui concerne l’achat dans l’ancien via le baillais du PTZ, ce dernier ne pourra plus être requis pour l’acquisition d’un logement ancien dans les zones A bis, A et B1. En revanche, il sera encore possible d’y souscrire dans les zones B2 et C, moyennant des travaux de rénovation bien entendu.

Pour une acquisition dans le neuf, les zones A bis, A et B1 conservent les 40 % du montant de l’investissement pris en charge par le crédit à taux zéro. Cependant, ce pourcentage sera diminué de moitié, soit 20 %, pour les villes dites détendues (B2 et C), jusqu’en 31 décembre 2019.

Ces mesures ont engendré des effets pervers tout en pénalisant les ménages les plus modestes et les primo-accédants qui trouvent une plus grande difficulté à pouvoir financer leurs achats. En effet, le nombre des transactions financées par le biais du PTZ a diminué de 31% en 2017 à 15% en 2018.

 La part des ménages modestes a baissé

Le prêt à taux zéro a été mis en place pour supporter le pouvoir d’achat des ménages à revenus modestes qui ne peuvent pas rembourser un crédit classique avec des intérêts.

Les primo-accédants ont ainsi largement bénéficier de cette aide publique et ont été toujours en tête des emprunteurs souscrivant un crédit pour faire une acquisition immobilière. Or, malgré les taux immobiliers très bas, ces jeunes actifs qui souhaitent accéder à la propriété pour la première fois sont désormais moins nombreux à se précipiter pour profiter des taux avantageux du prêt immobilier.

Par conséquent, les ventes dans l’immobilier neuf ont chuté de -51% et celle dans l’ancien de -30%.

Cependant, avant l’entrée en vigueur de cette réforme, c’est-à-dire entre 2016 et 2017, la Vendée a toujours enregistré le plus grand volume de recours au prêt à taux zéro sur toute la France.

 

 

 

 

Back to Top