Actualités crédit immobilier

 

La hausse éventuelle des taux immobiliers ralentira le marché en 2019

Le 29/03/2019 par admin

 

Les taux immobiliers sont prévus d’augmenter au cours du deuxième semestre 2019. A cette hausse, s’ajoute le prélèvement à la source des impôts sur le revenu. Ce sont deux conditions qui affecteront le moral des candidats à l’accession à la propriété selon les professionnels du secteur. Par conséquent, l’activité du marché se stabilisera au cours du 2ème semestre, et les ventes vont baisser ainsi que les prix.

La hausse éventuelle des taux immobiliers ralentira le marché en 2019

Est-ce que les emprunteurs continueront de bénéficier de conditions d’octroi attractives ?

De nombreux ménages Français ont été capables de souscrire un crédit immobilier et d’accéder à la propriété grâce aux taux immobiliers bas et aux conditions d’octroi très avantageuses.

Les banques prêteuses mènent une très forte concurrence et proposent des offres de prêts très attractives pour tous les types de profils. Ainsi, les primo-accédants ont bénéficié de crédits sans apport personnel et à durée plus longue. Les ménages modestes ont aussi profité des mêmes offres que les primo-accédants et ont pu faire l’acquisition de leur résidence principale.

Pour faire leurs estimations sur l’évolution du marché immobilier en 2019, les professionnels se basent sur l’évolution du  contexte économique et des taux de crédit.

En effet, si le contexte économique est défavorable de nombreux particuliers qui souhaitent investir en locatif, peuvent renoncer leurs projets.

La majorité des experts (courtiers, réseaux d’agences immobilières, notaires) tablent sur une éventuelle stabilisation du marché et d’une faible évolution des prix des logements.

En effet, un professionnel souligne que

« Le marché se rapproche du plafond de verre pour les prix et la probabilité d’augmentation potentielle est pour l’instant extrêmement faible, après trois années de progression continue ».

Il est à noter que même si la hausse des taux s’avère vraie, il n’y aura pas d’augmentation importante et elle sera faible et progressive. Il faut rappeler que les taux ont été prévus d’augmenter en 2018, mais ça n’était pas le cas.

Les prix augmenteront de 3% dans l’immobilier ancien

Selon les estimations des Notaires de France

« La hausse des prix dans l’ancien sera de 3,5 % pour les maisons et 3,7 % pour les appartements ».

Cette hausse a été estimée à partir des contrats avant-vente signés entres les vendeurs et les acquéreurs.

La hausse des prix reste toujours différente selon le région où se localise le bien à acquérir. Par exemple, la capitale enregistra toujours une hausse continue des prix des logements. Cependant, on peut observer une stabilisation voire une baisse des prix dans d’autres régions du territoire Français.

En somme, les taux immobiliers sont toujours bas et favorables à la souscription de crédit.

 

 

 

 

Back to Top