Actualités crédit immobilier

 

La hausse des prix affecte le marché du crédit immobilier

Le 25/08/2018 par admin

 

Il y a 4 ans, le marché du crédit immobilier a été dynamique grâce aux prix modérés. Or, les prix des logements ont été en hausse constante qui ne s’arrête d’augmenter. Cette évolution des prix a pénalisé le pouvoir d’achat de nombreux ménages. les Ménages à revenus modestes et les primo-accédants étant les plus touché par l’augmentation des prix. Pour attirer ces profils, les établissements bancaires les proposent des conditions d’octroi plus avantageuses et des taux bas.

La hausse des prix affecte le marché du crédit immobilier

                                                      ©pxhere

Les prix de l’immobilier continuent à grimper

les conditions actuelles du marché immobilier ont profité aux propriétaires des biens qui ont bénéficié de cette situation pour augmenter les prix de leurs logements. En effet, il existe un fort déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché immobilier. Dans les plus grandes agglomérations, la demande est beaucoup plus forte que l’offre ce qui fait automatiquement augmenter les prix des biens.

Pendant es trois premiers mois de l’année 2018, les prix des logements n’ont cesser d’augmenter. Une tendance plus accentuée dans les grandes villes (Paris et ses alentours). En effet, en mois de mars la disparité des prix a été très importante entre les différentes régions du territoire français. Paris a en effet enregistré un prix du mètre carré qui a atteint les 9 000 euros . Dans les autres grandes villes, les prix augmentent mais la hausse est moins accentuée qu’à la capitale.

Vers la fin du juin 2018, les prix de l’immobilier ont atteint une hausse de 2.4% sur une durée d’un an. En effet,  les prix des appartements ont augmenté pour atteindre 3 500 euros pour le mètre carré.

Cette hausse des prix pénalise principalement les primo-accédants et les ménages modestes qui doivent souscrire des crédits immobiliers plus conséquents pour pouvoir financer leurs achats.

Les conditions du crédit immobilier et les taux compensent la hausse des prix

Les taux de crédits immobiliers n’ont pas considérablement changé depuis décembre 2017. Les potentiels acquéreurs profitent donc de ces taux bas pour financer leurs projets d’achat via un crédit immobilier.

à raison de ne pas avoir atteint leurs objectifs commerciaux qu’elles ont fixé depuis le début de l’année, les banques prêteuses appliquent des décotes importantes pour capter de nouveaux clients. Les meilleurs profils peuvent décrocher des taux record. Certaines banques sont même prêtes à financer des crédits sans apport.

En plus de la baisse des taux, les conditions du crédit immobilier sont devenues plus avantageuses et la durée du prêt s’est allongée.

Donc, ce sont les conditions de financements et les taux bas qui soutiennent le dynamisme du marché immobilier face à la flambée des prix.

Le marché de la location est en plein boom

Le marché de la location enregistre une prospérité qu’il n’a pas connu depuis quelques années. En effet, ce nouveau dynamisme favorise l’investissement immobilier.

En plus de la hausse des prix, les récentes réformes et la suppression des aides d’accession à la propriété ont freinés un peu la demande sur l’achat des résidences. L’enthousiasme des ménage Français s’est ainsi freiné.

Par contre, le marché de l’immobilier locatif connait un vrai boom. En effet, entre juin 2017 et juin 2018 les investissements locatifs ont augmenté de 17%. +15% est l’augmentation de ce type d’opération dans la région de l’île-de-France.

Cette évolution positive du marché locatif est grâce à la baisse des taux immobiliers et aux conditions avantageuses proposées par les banques. En fait, ce secteur doit enregistré une belle croissance àcondition qu’il ne sera pas affecté par la loi ELAN.

 

 

 

 

Back to Top