Actualités crédit immobilier

 

La durée des crédits immobiliers s’allonge au-delà de 25 ans

Le 22/05/2018 par admin

 

Les français sont toujours nombreux à souscrire des crédits immobiliers, surtout grâce à la baisse des taux d’intérêts qui se rapprochent de leurs niveaux historiques de février 2017. On emprunte aujourd’hui à un taux moyen de 1,49 % sur 20 ans et de 1,28 % sur 15 ans. Tandis que la durée classique d’un prêt immobilier est en moyenne de 18 ans, il apparaît que les ménages optent aujourd’hui pour des durées plus longues afin de concrétiser leur projet. Pourquoi un tel allongement du prêt immobilier ?

La durée des crédits immobiliers s’allonge au-delà de 25 ans

Des crédits de plus en plus longs

Ces dernières années, la tendance des crédits immobiliers à courte durée de prêt s’inverse. De manière générale, la durée de crédit des prêts immobiliers s’allonge pour attendre le plus souvent 20 ans (voire 25 ans). Les crédits immobiliers de courte durée n’ont plus la cote.

En début 2018, 60 % des crédits immobiliers octroyés pour des achats sont accordés sur plus de 20 ans, contre seulement 45,1 % il y a 4 ans. Par ailleurs, 30 % des crédits sont accordés avec des remboursements échelonnés sur plus de vingt-cinq ans, ce qui représente un record selon L’Observatoire Crédit Logement. En fait ce pourcentage s’est multiplié au cours des quatre dernières années, pour aller de 14,4 % à 30,1 %.

Pour l’achat dans le neuf, la durée des prêts a atteint en moyenne 238 mois (près de 20 ans), alors que, dans l’ancien les souscripteurs des crédits empruntent moyennement à une durée de 232 mois (19 ans et quelques).

Dans certaines banques, le crédit immobilier sur 35 ans représente aujourd’hui entre 10 et 20% de crédits immobiliers signés.

Ces prêts à durée allongée sont accordés aux ménages les plus modestes, bien souvent des primo-accédants, qui souhaitent devenir propriétaires mais sont encore jeunes et n’ont pas le budget pour emprunter sur une courte ou moyenne durée. La seule solution pour baisser les mensualités est tout simplement d’allonger le crédit immobilier.

En effet, les personnes prêtes à signer pour un prêt immobilier sur le long terme sont généralement des ménages jeunes qui ont encore une bonne partie de leur vie professionnelle devant eux et souhaitent acheter en début de carrière pour se mettre à l’abri. Sur l’année 2017, le nombre de primo-accédants s’élève par ailleurs à 600 000, ce qui montre que les nouvelles générations ont toujours la volonté d’investir dans la pierre.

Pourquoi des crédits allongés ?

Plusieurs raisons ont conduits les emprunteurs à souscrire des crédits immobiliers de longues durées.

D’abord les prix de l’immobilier ont flambé dans l’Hexagone comme on a pu constater ces deux dernières années. Avec des taux en baisse, les vendeurs en ont profité pour augmenter le prix de leurs biens, en particulier dans les grandes villes. Aussi, pour les personnes désireuses de devenir propriétaires, rallonger la durée du crédit immobilier permet d’emprunter un montant plus élevé. Cette réalité demeurera tant que les biens ne connaîtront pas de dévaluation.

En addition, les primo-accédants ont été impactés depuis le début de l’année par les nouvelles mesures. Le PTZ a été recentré et ne concerne plus que la construction neuve dans les zones A, Abis et B, et il ne finance que 20% de l’acquisition neuve dans les zones B2 et C. En plus de ça, la suppression de l’APL accession qui permettait de financer leurs mensualités à hauteur de 25 à 50%, a aussi un grand impact sur la solvabilité des ménages les plus modestes.

Donc, avec une baisse des aides et une augmentation des prix, même la baisse des taux immobiliers ne peut pas faire face à cette situation, ce qui a contribué à faire augmenter la durée du crédit immobilier pour limiter le montant des mensualités.

 

 

 

 

Back to Top